Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les conducteurs de Zoé en grève, moins de PV pour les Marseillais

-
Par , France Bleu Provence

À Marseille, les deux Renault Zoé équipées de caméras pour dresser les PV ne sortent plus de leur garage depuis lundi matin, les 15 salariés de la filiale marseillaise de la société SAGS, propriétaire et exploitante de ces véhicules, sont en gréve.

la troisième Zoé dans le 5 éme arrondissement de Marseille
la troisième Zoé dans le 5 éme arrondissement de Marseille © Radio France - Philippe Boccara

Du coup, les propriétaires des véhicules en stationnement dans les rues marseillaises profitent directement de cet arrêt de travail. Plusieurs centaines de PV quotidiens ne sont plus dressés avec un manque à gagner non négligeable pour la société concessionnaire, mais aussi pour la Ville. 

SAGS est une entreprise  bourguignonne. Elle est spécialisée dans la gestion du stationnement payant. Depuis janvier 2018, elle assure ce contrôle automatisé du paiement du stationnement de surface. Deux voitures Zoé électriques sont équipées sur leur toit de caméras, elles enregistrent les numéros des plaques d immatriculation. Si vous avez payé, tout va bien. Dans le cas contraire, un système informatique vous envoie directement le forfait post stationnement à 17 euros. En cas de non paiement, il est majoré à 57 euros. Un détail non négligeable : la verbalisation est possible toutes les 2h30. 

Les 15 salariés en grève exigent le versement d'une prime depuis deux ans. Selon la direction, son mode de calcul est actuellement en fonction des objectifs, et les salariés s'y opposent.  

Mais attention, SAGS pour faire face à une partie de ses obligations a donc sorti du garage une troisième Zoé, pilotée par des salariés non grévistes

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu