Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les confinements plombent le stationnement payant : 400.000 euros de pertes pour le budget de Chambéry

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

En 2020 avec les deux confinements, les recettes du stationnement ont été en chute libre. Et cela se confirme en 2021.

Stationnement payant à Chambéry
Stationnement payant à Chambéry © Radio France - Anabelle Gallotti

"C'est sévère et inquiétant pour l'avenir des recettes des collectivités" résume Isabelle Dunod adjointe en charge de la mobilité durable à la ville de Chambéry. A l'heure où l'on guette la réouverture des terrasses, on mesure l'impact économique du troisième confinement sur les finances des collectivités. Un baromètre parmi tant d'autres : le stationnement payant sur voirie. Une perte de 400.000 euros lors des confinements de 2020 pour la ville de Chambéry, c'est 20 % de ses pertes liées au Covid estimées à plus de deux millions d'euros.  

Le premier confinement sans voiture

Avril et mai 2020 : 98 % de stationnement en moins en France et à Chambéry, la majorité de Michel Dantin vote la gratuité totale du stationnement sur la voirie qui compte près de 3.500 places. Perte sèche sur les recettes - horodateur, abonnement et amendes - détaillée par Isabelle Dunod : "Avril 2019 : plus de 300.000 euros de recettes. Avril 2020 : 20.000 euros ! Même chose ou presque en mai".

Un centre-ville moins fréquenté

Et ce n'est pas terminé selon  Isabelle Dunod  : "En janvier 2021, hors confinement, le delta en une année est de 120.000 euros. C'est énorme. Dans ces chiffres, il faut inclure le passage à la gratuité entre midi et deux, décidée par la précédente majorité. Et plus fortement, le fait que la fréquentation du centre est en baisse. C'est un symptôme de la baisse d'activité liée à la pandémie. Les commerces fermés, les bars et les restaurants, etc... tout ça a un impact énorme et les gens limitent les contacts sociaux, ils réduisent leurs déplacements au strict nécessaire" 

On précise que la ville a augmenté fin février les tarifs de stationnement pour, selon elle, amener les gens à moins se garer en centre ville.    

Choix de la station

À venir dansDanssecondess