Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les contractuels de l'hôpital de Maubeuge réclament une titularisation après parfois plusieurs années de CDD

-
Par , France Bleu Nord

Une cinquantaine de blouses blanches ont manifesté ce lundi après-midi devant l'hôpital de Maubeuge. A l'appel de la CGT ils réclament la titularisation de 80% des contractuels qui peuvent y prétendre, soit 338 selon la direction qui promet un plan pluriannuel.

Mobilisation des contractuels à l'hôpital de Maubeuge
Mobilisation des contractuels à l'hôpital de Maubeuge © Radio France - Rafaela Biry vicente France bleu nord

A 56 ans, Sylvette a signé son 25° CDD en 4 ans, il court jusqu'à l'automne. L'aide soignante qui occupe un poste vacant  a quitté les EHPAD pour l'hôpital en 2017, elle est écœurée

4 ans ça fait beaucoup, je n'ai jamais arrêté depuis 4 ans mais je ne suis pas reconnue. Mon contrat se termine le 14 octobre, je ne sais pas ce que je vais devenir...surtout à mon âge. On est des pions ! travaille et tais toi

Steeven, jeune infirmier en neurochirurgie est lui à l'hôpital depuis 2014, mais il n'a signé un CDI que depuis 2 ans, et toujours pas de titularisation, alors que selon la réglementation au bout d'un an de "stage" les agents doivent être titularisés

ça fait 7 ans de perdu d'avancement d'échelons, 7 ans sans prime donc c'est un retard énorme. On se dit qu'on va rester 30 ans avec le même salaire

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Des contractuels qui sont pourtant très mobilisés depuis la crise du COVID rappelle Maxence aide soignant

On est revenu sur nos jours de repos quand il y avait des arrêts, ou quand les services étaient en difficulté, malheureusement aujourd'hui on n'a pas de reconnaissance

Des situations dénoncées par Guillaume Rosey, le secrétaire de la CGT à l'hôpital qui estime que sur les plus de 350 contractuels de l'établissement, 80% peuvent être titularisés. Les autres qui remplacent des agents malades, en congé maternité, embauché pour suractivité, et autre motif légal, doivent pouvoir prétendre à une prime de service comme tous les autres agents.

Impossible selon la direction qui explique "ce n’est pas une volonté de l’établissement mais relève de la jurisprudence qui ne le permet pas."

Quant aux titularisations, 338 contractuels sont éligibles sur les 1485 agents, et leur changement de statut "ne pourrait donc pas être légitimement supportée par l’établissement" car elle génère un « surcoût » d'environ 2 000€ par an et par agent. 

La direction reconnait des retards liés à la crise mais promet dans les prochains jours 10 postes et un plan pluriannuel .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess