Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les contrats d'assurance vie feraient perdre de l'argent aux Français

-
Par , France Bleu
France

L'association de consommateurs CLCV s'est penchée sur les rendements des contrats d'assurance vie. Dans un communiqué parue ce jeudi elle dénonce une perte de pouvoir d'achat pour les Français.

En 2018, le taux de rendement des contrats d'assurance vie, après prélèvement sociaux, est en moyenne de 1.41%
En 2018, le taux de rendement des contrats d'assurance vie, après prélèvement sociaux, est en moyenne de 1.41% © Maxppp - Jean Francois FREY

Avec un encourt aux alentours de 1700 milliards d'euros en 2018, l'assurance vie à le vent en poupe. C'est d'ailleurs l'épargne préférée des Français. Une tendance qui pourrait prendre du plomb dans l'aile dans le années ou les mois à venir si l'on en croit la dernière publication de CLCV.

L'association de consommateurs s'est penchés sur les principaux taux de rendements annoncés par les principaux organismes (banques, assurances) qui proposent ces contrats à leurs clients. "Au vu des annonces effectuées par le marché depuis le début de l’année, l’année 2018 devrait être marquée par une baisse des rendements de l’ordre de 10 centimes, avec un taux moyen aux alentours de 1,7 %" explique CLCV. Hors si l'on compare à l'inflation estimé à 1,8% en 2018 "le taux des fonds en euros ne permet pas aux épargnants de maintenir leur pouvoir d’achat".

Des rendements plombés par l'inflation et les prélèvements sociaux

"Si la perte est légère à première vue, elle s’avère en réalité bien plus importante après prise en compte des prélèvements sociaux" poursuit CLCV. En effet quel que soit le statut fiscal de l’épargnant, il est soumis à un prélèvement de 17,2 %. Pour maintenir le pouvoir d’achat de l’épargne après prélèvements sociaux, en 2018, il fallait afficher un rendement de 2,18 %.

En pratique, le rendement net moyen s’établit à 1,41 % après frais de gestion et prélèvements sociaux. Contre une inflation moyenne donc de 1,8 %

L'association regrette que "_les établissements concernés n’aient pas utilisé les réserves accumulées dans les années passées pour protéger le pouvoir d’achat de leurs client_s".

CLCV demande plus de transparence

Pour mener son enquêtes CLCV a étudié les différents communiqués des organismes en quête des taux de rendement des contrats. De telles publications ne sont malheureusement pas la règle. l'association demande en ce sens moins d'opacité. Autre recommandation, le fonctionnement du marché de l'assurance vie qui doit être revu. "Le mauvais fonctionnement concurrentiel du marché de l’assurance vie (clients captifs des grands réseaux, traitement différencié des clients par les assureurs) plaide en faveur de la transférabilité des contrats après huit ans"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu