Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des "coursiers solidaires" à vélo pour livrer les plus fragiles et démunis à Marseille

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Depuis mi-avril, des coursiers bénévoles parcourent Marseille à vélo pour livrer des personnes âgées ou vulnérables. L'initiative s'est étendue aux familles précaires et elle va perdurer après le confinement.

Le collectif, fondé par deux amis mi-avril, a très vite réuni 60 bénévoles.
Le collectif, fondé par deux amis mi-avril, a très vite réuni 60 bénévoles. -

De ce confinement on retiendra aussi du positif comme toutes ces belles initiatives, ces actions de solidarité que l'on a vu émerger, et qui pour certaines vont perdurer. C'est le cas des "coursiers solidaires" à Marseille : un collectif monté dans l'urgence de la crise, en avril, pour que des bénévoles livrent à vélo des courses de première nécessité aux personnes âgées ou vulnérables. 

Plus d'une tonne livrée à vélo en trois semaines

L'idée des "coursiers solidaires" a émergé à Annecy au début du confinement. L'antenne marseillaise se développe de plus en plus depuis son lancement le 16 avril. Elle compte maintenant soixante bénévoles à vélo qui ont déjà livré plus d'une tonne de nourriture, masques, gel hydroalcoolique et produits de première nécessité. Des fournitures scolaires aussi, et "d'autres choses pour réchauffer le cœur des enfants, comme des jouets par exemple." explique Matteo Lombardi.

Il a fondé le collectif marseillais avec un ami, Laurent Geron. "Ça a tellement plu que très vite, ce ne sont plus des particuliers, mais des associations qui nous ont contacté pour distribuer des denrées alimentaires"

Les 60 livreurs bénévoles ont des profils bien différents. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues !
Les 60 livreurs bénévoles ont des profils bien différents. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues ! -

Les cyclistes bénévoles livrent donc maintenant également des familles dans la précarité, touchées par la crise, en faisant le lien avec des associations comme Emmaüs ou les Restos du Cœur. La paroisse protestante de la rue Grignan à Marseille a aussi fait appel au collectif. "Ça fait un mois qu'on distribue des centaines de colis. Beaucoup dans Noailles, sur La Plaine, Belsunce..., explique Anne Faisandier, la pasteur. Jusqu'à maintenant, on faisait ça en voiture, mais ce sont des quartiers compliqués d'accès, donc on a été ravi de collaborer avec les coursiers solidaires. On a distribué une trentaine de colis en une heure : on a gagné beaucoup de temps !" 

Pour Matteo Lombardi, cofondateur du projet, il s'agit maintenant d'aller plus loin et d'étendre les actions du collectif : "La crise sociale et économique ne va pas s'arrêter, alors nous on continue. On travaille sur des projets, de réinsertion professionnelle par le vélo entre autres. On collabore aussi avec Les Couturiers Solidaires du Sud, pour livrer les matériaux et récupérer les produits finis : blouses, masques... Qui ont été distribués ensuite dans les hôpitaux et EHPAD de Marseille. Cette action, on la continue dès cette semaine, car le confinement s'arrête mais on ne reviendra pas à la normalité toute suite."

Une "coursière solidaire" effectuant une livraison à Marseille, les sacs bien remplis.
Une "coursière solidaire" effectuant une livraison à Marseille, les sacs bien remplis. -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess