Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements maintenus en vigilance rouge, 53 en orange

Des aides financières pour les professionnels de la restauration et de l'hôtellerie des Crêtes Préardennaises

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Afin de les aider à surmonter la crise sanitaire du Covid-19 et à relancer leur activité en vue de l'été, la communauté de communes des Crêtes Préardennaises a décidé de mettre en place un programme d'aides : des subventions, mais aussi des réductions de loyers ou de taxes.

Table dans un restaurant, assiettes, verres, illustration
Table dans un restaurant, assiettes, verres, illustration © Radio France - Emmanuel Claverie

C'est une enveloppe de 200 000 euros que la communauté de communes des Crêtes Préardennaises a décidé de débloquer en faveur des bars, restaurants et lieux d'hébergement de son territoire. Des commerces durement frappés par la crise du Covid-19 : "On a déjà un programme d'aide à l'investissement pour les entreprises et d'aide à la création d'hébergement, donc on s'est dit que c'est bien d'aider à créer, mais qu'il faut aussi aider ceux qui existent à se maintenir pendant cette période-là", explique Nadia Djemouai, directrice adjointe de la communauté de communes.

  • Fond de soutien aux cafés et restaurants du territoire

Une trentaine d'établissements sont concernés. Ils se verront attribués une subvention (non remboursable) forfaitaire de 1200 euros. Aide qui vient en complément des aides de l’Etat et de la Région.

  • Aide aux hébergeurs du territoire

Avec un confinement pendant les vacances d’avril, période de démarrage de l’activité touristique, les hébergeurs doivent repartir à zéro en ce début d'été. Une subvention sera attribuée à chaque hébergeur du territoire (campings, hôtels, gîtes et chambres d'hôtes) ayant déclaré une taxe de séjour en 2018 et 2019. Elle est calculée au prorata du nombre de nuitées effectuées dans chaque hébergement l'année dernière. Elle varie entre 100 et 3 000 €. 

  • Gratuité d’un mois de loyer pour les locaux professionnels des Crêtes

Les élus de la Communautés de Communes ont également voté un soutien particulier aux professionnels locataires de leurs commerces. Ils sont 62 sur le territoire des Crêtes Préardennaises et vont bénéficier d'une annulation de loyer, y compris des charges et taxes rattachées, ce qui représente 30 000 euros. Les loyers de mars à juin sont également reportés.

  • Remise sur Redevance d’Enlèvement des Ordures Ménagères du 1er semestre 2020 pour entreprises, professionnels et services en fermeture administrative pendant la crise

La facturation d’enlèvement des Ordures Ménagères pour les professionnels se fait par semestre. "Les professionnels n'ont pas travaillé, donc pas engendré de déchet pendant trois mois, donc c'est normal de faire un geste", selon Nadia Djemouai, directrice adjointe de la communauté de communes. Une remise de 50% sur le premier semestre pour les professionnels qui ont subi une fermeture administrative ainsi que pour les établissements scolaires. 

  • Fonds de résistance du Grand Est et subvention supplémentaire

La Communauté de Communes s’est engagée aux côtés de la Région Grand Est, des Conseils départementaux, de la Banque des territoires et des EPCI du Grand Est en participant financièrement au Fonds de Résistance à hauteur de 2 euros par habitant. Ce fonds permet de financer les besoins de trésorerie des entreprises et associations et ainsi, assurer la continuité de l’activité des entreprises. Il se matérialise sous la forme d’une avance remboursable pouvant aller de 2 000 euros jusqu’à 30 000 euros avec un remboursement différé d’un an étalé sur 2 années. Cette avance remboursable est complétée par une subvention (non remboursable) d’un montant pouvant atteindre 1 000 €.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess