Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Les croisières sur la Seine à Vernon : un enjeu touristique et économique

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)
Vernon, France

Chaque année, environ 80.000 touristes font une croisière sur la Seine. Dans un secteur touristique très concurrentiel au niveau européen, la ville de Vernon se transforme pour séduire cette clientèle au pouvoir d'achat important et aménage ses berges.

Sur le quai Caméré à Vernon, le Bizet se refait une beauté en attendant le début de la saison des croisières, en mars
Sur le quai Caméré à Vernon, le Bizet se refait une beauté en attendant le début de la saison des croisières, en mars © Radio France - Laurent Philippot

"Le produit Seine est remarquable", s'enthousiasme Gilles Delahaie. "On part de Paris, on fait des sites comme Versailles, Giverny, Vernon, Les Andelys avec Château-Gaillard, on enchaîne sur Rouen, on finit par Honfleur ou Le Havre et il est possible via des excursions d'aller à Étretat, au Mont-Saint-Michel ou sur les plages du Débarquement". Il y a tout juste un an, le trentenaire a créé son agence de voyages réceptive Normandy Experience. Il travaille avec des tours-operators à l'étranger, aux États-Unis, en Allemagne et en Suisse essentiellement "pour faire des touristes les acteurs de leur voyage et remettre de l'humain car c'est quelque chose qu'on a perdu de vue dans la profession depuis un petit moment"

Gilles Delahaie a à cœur de faire découvrir la Normandie et ses richesses - Radio France
Gilles Delahaie a à cœur de faire découvrir la Normandie et ses richesses © Radio France - Laurent Philippot

80.000 croisiéristes sur la Seine par an

20 paquebots, 24 escales en vallée de Seine,  à plus de 1.000 euros la semaine de croisière sur la Seine, le marché génère 130 millions de retombées économiques par an  mais pourtant "le tourisme fluvial et fluvestre  dans la Vallée de la Seine a un potentiel de croissance sous-exploité" explique Frédéric Millet, le directeur de la division tourisme des Voies Navigables de Fance.

Les clients recherchent du waouh, mais aussi de l'authenticité et du local - Gilles Delahaie

Une balade sur le tronçon de la Seine à vélo entre Vernon et Giverny, une dégustation de cidre de la ferme des Ruelles, Gilles Delahaie se met en quatre pour satisfaire cette clientèle qui dépense en moyenne 45 euros par jour à terre

Les croisières sur la Seine : reportage à Vernon de Laurent Philippot

Un nouveau quai croisière à l'automne

À hauteur de l'ancienne piscine de Vernon, un second quai est en construction. Il complétera l'offre vernonnaise et permettra d'accueillir trois bateaux supplémentaires, soit six en même temps, même s'il est peu probable que la situation se produise : "Ce sera plutôt la durée d'escale qui va s'allonger", avance Gilles Delahaie. 

Le chantier du second quai croisière est en cours. Livraison prévue en septembre 2020 - Radio France
Le chantier du second quai croisière est en cours. Livraison prévue en septembre 2020 © Radio France - Laurent Philippot
Les aménagements permettent d'accueillir les bus des croisiéristes pour les excursions  - Radio France
Les aménagements permettent d'accueillir les bus des croisiéristes pour les excursions © Radio France - Laurent Philippot

Actuellement, la durée d'escale moyenne est de douze heures et une escale plus longue permettrait aux touristes de plus consommer au centre-ville, ce qui ne serait pas pour déplaire à Greg, qui a ouvert en mai 2019 rue Potard, la plus vieille rue de Vernon, "le Frichti", une épicerie et restaurant normand. 

Greg, le patron du Frichti, aimerait bien recevoir plus de touristes des croisières pour leur proposer des produits du terroir comme souvenirs de la Normandie  - Radio France
Greg, le patron du Frichti, aimerait bien recevoir plus de touristes des croisières pour leur proposer des produits du terroir comme souvenirs de la Normandie © Radio France - Laurent Philippot

Pendant la saison des croisières, de fin mars à fin octobre, il voit passer 200 croisiéristes par jour devant son établissement, par groupes de 30 à 35 personnes : "Ils passent le matin, ils ont des visites entre 8h30 et 9h30, mais à cette-heure-là, ils n'ont pas la fièvre acheteuse", se désole-t-il. 

L'association des commerçants de Vernon essaie bien de faire changer les horaires des visites guidées, "pour que ça profite plus à Vernon", mais dans ce domaine, les tours-operators sont rois, même la Ville n'a pas son mot à dire. D'autant que la Seine est en concurrence avec d'autres fleuves européens, comme le Rhin, le Danube voire le Rhône. 

La vallée de Seine ne manque pourtant pas d'atouts, et si quelque chose devait être amélioré : "Peut-être que les Français râlent moins", ose Gilles Delahaie qui aimerait bien que ses compatriotes se rendent compte de l'extraordinaire patrimoine qu'ils ont sous les yeux,  tous les jours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu