Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les derniers petits bateaux en bois sont bretons

mercredi 12 août 2015 à 9:36 Par Mathilde Gérard, France Bleu Armorique

À Romagné, en Ille-et-Vilaine, une petite entreprise familiale résiste encore et toujours à la pression de la mondialisation. Les établissements Tirot sont les derniers fabricants français de bateaux-jouets en bois. Une réussite 100% made in Breizh.

Nicolas et Carine Tirot dans leur bureau de Romagné, en Ille-et-Vilaine.
Nicolas et Carine Tirot dans leur bureau de Romagné, en Ille-et-Vilaine. © Radio France - Mathilde Gérard

« Je n’ai que le petit mérite de continuer à faire comme faisaient mes parents et mes grands-parents  », commence le patron des établissements Tirot. Dans cet atelier du nord de l’Ille-et-Vilaine, le savoir-faire s’est transmis de génération en génération. En 1946, le grand père de Nicolas Tirot démarre son entreprise de petits bateaux en bois. 69 ans plus tard, si les techniques de fabrication se sont modernisées, le modèle reste, lui, sensiblement le même.

Et la recette du succès est plutôt simple : « Ça marche parce qu’on maîtrise tout, explique Nicolas Tirot. L’avantage c’est que je ne peux pas dire que mon bois n’est pas bon, parce que c’est moi qui le sélectionne. Et toutes les étapes sont faîtes sur le site de Romagné donc si c’est bien fait, on peut se féliciter et si c’est mal fait on ne peut en vouloir qu’à nous même !  »

Seul le débitage en scierie est fait en dehors de des établissements Tirot. Pour cela il a recours à l’entreprise Grouazel… à moins de 3 km.

Reportage de Mathilde Gérard dans l'atelier de Romagné.

« 100% français, 100% breton, presque 100% familial ! »

Ici, tout est fait main par les quatre salariés. Thibault et Nicolas s’occupent de la fabrication – débit, ponçage, - Florence et Carine se chargent quant à elles de ce qui est finitions –voilage, peinture, emballages. Une petite équipe qui produit cependant près de 15 000 petits bateaux par an . Et chaque matériau utilisé pour leur construction provient de la région. «  On est locavore , rigole le patron. Le bois vient de  moins de 50km de l’entreprise. » Tous les produits sont naturels : laiton zinc, fer. Seule exception, le cordage en nylon « pour une raison d’élasticité  ».

Modeste, Nicolas Tirot tient quand même à tempérer : « je n’ai pas de mérite, je n’ai rien inventé ! On ne fait pas exprès d’être économique ni écologique. C’est seulement un modèle dont j’ai hérité, qui marche et que je reproduis.  » Mais Thibault, qui travaille dans l’atelier depuis un an rajoute : « On fait un peu partie du patrimoine ! »

Pour trouver un point de vente, c'est par ici.