Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les deux premiers A380 vont être vendus en pièces détachées

mardi 5 juin 2018 à 11:45 Par Mathieu Ferri, France Bleu Occitanie et France Bleu

Les avions construits en 2007 à Toulouse pour Singapore Airlines, vont être démantelés à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées. Le propriétaire l'annonce ce mardi matin.

La livraison du premier Airbus A380, le 15 octobre 2007 à Toulouse
La livraison du premier Airbus A380, le 15 octobre 2007 à Toulouse © Maxppp - MICHEL LABONNE

Toulouse, France

Le début de la fin pour l'A380 ? Le groupe Dr Peters, propriétaire des deux premiers gros porteurs d'Airbus, annonce ce jeudi que faute de repreneurs, il va les faire démanteler, pour vendre les pièces détachées.

Le fonds d'investissement allemand donne des précisions dans un communiqué sur son site internet : "après d'intenses négociations avec plusieurs compagnies telles British Airways, HiFly, et IranAir, Dr Peters Group a décidé de vendre les composants aéronautiques" de ces A380, particulièrement les trains d'atterrissage et l'électronique. Le propriétaire des avions espère tirer 45 millions d'euros de cette vente.

Ces deux avions géants d'Airbus avaient été utilisés par Singapore Airlines, dès leur sortie des chaînes de fabrication près de Toulouse en décembre 2007. La compagnie a rendu le premier à Dr Peters Group, à qui elle le louait, en novembre 2017. L'appareil a ensuite été stocké à l'aéroport de Tarbes (Hautes-Pyrénées) le 13 novembre, au sein de l'entreprise Tarmac Aerosave, spécialisée dans le démantèlement. Le deuxième A380 est arrivé sur le tarmac pyrénéen le 9 février dernier.

Contactée ce mardi matin par France Bleu Occitanie, l'entreprise Tarmac Aerosave dit n'avoir eu pour l'instant aucune consigne de déconstruction de la part de son client.