Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sans perspectives, les discothèques du Pays de Montbéliard dénoncent le "mépris" du gouvernement

Pas de calendrier de réouverture des discothèques. Au Cario-Club à Mathey et à la Guinguette à Gilou à Valentigney, on est révolté. "Comme si on n'était pas capable de respecter un protocole sanitaire". Tous deux réclament une échéance. Et une annulation de la dette.

"On est abasourdis par tant de mépris", s'exclame Mustapha Alami, patron du Cario Club à Mathay
"On est abasourdis par tant de mépris", s'exclame Mustapha Alami, patron du Cario Club à Mathay © Radio France - Christophe Beck

Elles sont les grandes oubliées du calendrier des réouvertures, annoncé ce vendredi par le président de la République. Les discothèques n'ont aucune échéance de sortie de crise sanitaire. Et leurs patrons sont révoltés. 

"Qu'est-ce qu'on a fait à ce gouvernement pour être autant méprisés ?", s'exclame Mustapha Alami

"On est abasourdis par tant de mépris", s'exclame Mustapha Alami, le patron du Cario-Club à Mathay. "Rouvrir absolument tout, même les sports de contact et les événements extérieurs jusqu'à 5000 personnes. Et nous, les discothèques on ne peut pas ouvrir. Comme si on était pas capable de respecter un protocole sanitaire. On est vraiment très en colère." 

Le seul pays d'Europe où les discothèques restent fermées

Le Cario Club emploie 13 salariés pour 477 places. Mustapha Alami estime que son établissement est taillé pour des soirées sûres, avec jauge resserrée, personnel de sécurité, distances et gestes barrières et sans piste de danse. Il fait construire une terrasse pour raisons sanitaires justement. "On est fermé depuis le 14 mars 2020. Nous serons cet été le seul pays en Europe où les discothèque restent fermés. Qu'est-ce qu'on a fait à ce gouvernement pour être aussi méprisés"

"L'état doit effacer la dette des prêts garantis" estime Gilles Grenier-Falconi
"L'état doit effacer la dette des prêts garantis" estime Gilles Grenier-Falconi © Radio France - Christophe Beck

Son voisin de "la Guiguette à Gilou", restaurant dancing de Valentigney, Gilles Grenier-Falconi, ne dit pas autre chose. "On veut travailler. On veut retrouver ce monde de la nuit".  Il se félicite des aides de l'état français, seul pays d'Europe a aider aussi massivement son tissu économique.  Mais Gilles Grenier-Falconi demande aujourd'hui à l'état de faire une croix sur les remboursements de prêts garantis. "On a besoin de repartir à zéro, sans ces dettes accumulées depuis plus d'un an".  

Tout le monde fait discothèque, sauf les discothèques

Autre argument en faveur de la réouverture : éviter les fêtes sauvages. "Les jeunes sont quand même plus en sécurité chez nous que dans la rue ou entassés dans des appartements", estime Gilles Grenier-Falconi. Son voisin Mustapha Alami renchérit "On va revivre la même chose que l'été dernier où tout le monde va faire discothèque. Sauf les discothèques"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess