Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les éboueurs du Grand Belfort en grève

mardi 3 avril 2018 à 10:25 - Mis à jour le mardi 3 avril 2018 à 11:09 Par Soline Demestre et Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard

Les éboueurs sont appelés à la grève ce mardi dans toute la France. Le mouvement, reconductible, est très suivi dans le Grand Belfort: il y a 75% de grévistes. Leurs revendications sont nationales mais aussi très locales.

80% des éboueurs du Grand Belfort sont en grève selon leur porte-parole
80% des éboueurs du Grand Belfort sont en grève selon leur porte-parole © Radio France - Emilie Pou

Belfort, France

Si vous habitez le Grand Belfort, vos poubelles risquent de ne pas être ramassées ce mardi.  75% des éboueurs sont en grève selon leur porte-parole. Quatre camions sur 12 sont sortis ce matin. Et ce n'est peut-être pas terminé. Le mouvement est reconductible. Les éboueurs sont appelés à se prononcer en assemblée générale chaque jour. 

Ils demandent la reconnaissance de la pénibilité de leur travail

Les fédérations CGT des transports et des services publics demandent la création d'un "service public national" des déchets et un "statut public unique" pour tous les salariés de la filière déchets. Les syndicats demandent aussi la reconnaissance de la pénibilité de leur travail avec un départ à la retraite anticipé de cinq ans à taux plein pour tous et de dix ans pour certains métiers comme le ramassage des ordures, ainsi qu'une réduction de leur temps de travail. 

Les éboueurs du Grand Belfort accompagnent ces revendications de demandes très locales: l'embauche des personnels précaires, plus de différences de carrière entre ripeurs (ceux qui sont à l'arrière du camion) et chauffeurs et une meilleure prise en compte de la pointeuse dans le comptage de leur temps de travail.