Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les écoles de Mont-de-Marsan au pain frais et à l'eau !

-
Par , France Bleu Gascogne

La mairie de Mont-de-Marsan et l'agglomération viennent de confier à une dizaine de boulangers landais le marché de distribution de pain frais dans les écoles et les maisons de retraite. Pus d'une quarantaine d'établissements publics sont désormais fournis tous les jours en pain artisanal.

Les artisans boulangers landais et le maire de Mont-de-Marsan ont signé leur accord vendredi 11 janvier.
Les artisans boulangers landais et le maire de Mont-de-Marsan ont signé leur accord vendredi 11 janvier. © Radio France - Marie Roussel

Fini le pain surgelé, place au pain frais dans les écoles et les maisons de retraite de l'agglomération de Mont-de-Marsan ! Le marché de distribution et de fourniture de pain n'est plus assuré par un industriel, il vient d'être confié à une dizaine de boulangers du département des Landes. 

L'aboutissement d'un an de travail

La signature entre les artisans et la mairie de Mont-de-Marsan a eu lieu officiellement vendredi 11 janvier, après un an de travail. "Dans le code des marchés publics, on ne peut pas privilégier le local. Tout le monde a le droit de postuler, détaille Charles Dayot, le maire. Tout en respectant la légalité, on a donc morcelé les marchés. Les 39 écoles sont devenues un marché en lui-même, ce qui permettait à des entreprises de plus petites tailles de pouvoir répondre à l'appel d'offre", explique l'élu.

La mairie et l'agglomération de Mont-de-Marsan ont introduit des clauses des strictes dans leur appel d'offre, excluant de fait les industriels à postuler. "Nous avons exigé une livraison chaque jour, mais surtout un pain composé d'une farine de qualité, qui n'ait pas subi de surgélation et qui soit fermenté avec une levure de panification."

Il faut appeler du pain du pain !" Benoît Gourgues

Dans les écoles, la différence n'est pas passée inaperçue. "On a eu de très bons retours, se félicite Benoît Gourgues, boulanger à Bascons. Par rapport à ce qu'il y avait avant, ils ont vu le changement du jour au lendemain. Pour le goût, il n'y a pas photo, il faut appeler du pain du pain !" Et il n'y a pas que les consommateurs qui sont gagnants selon le trésorier de la Fédération des boulangers des Landes : Benoît Gourgues fournit désormais dix écoles en pain frais. "Ça permet d'avoir un peu plus de travail et de pouvoir maintenir mes trois employés puisque quand même, à l'heure actuelle, c'est un peu compliqué dans notre domaine. "

Le contrat a une durée de deux ans entre les boulangers, la ville et l'agglomération montoises. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu