Économie – Social DOSSIER : Ecopla, la reconversion d'une usine du Grésivaudan

Les "Ecopla" reçus à Bercy : "il faut explorer toutes les pistes pour sauver les emplois"

Par Nicolas Crozel, France Bleu Isère et France Bleu mardi 10 janvier 2017 à 8:32 Mis à jour le mardi 10 janvier 2017 à 11:11

Les "Ecopla" sont à Bercy aujourd'hui
Les "Ecopla" sont à Bercy aujourd'hui © Radio France - Julien Morin

Des salariés d'Ecopla participent mardi matin à une table ronde organisée au ministère de l'Économie et des Finances à Paris pour défendre leur projet de scop. Le seul fabricant français de barquettes en aluminium pour l’alimentaire a été liquidé fin mars 2016 à Saint-Vincent-de-Mercuze (Isère).

Invité de France Bleu Isère matin à 7h45, Christophe Chevalier, ex salarié d'Ecopla assure vouloir "explorer toutes les pistes pour garder le savoir-faire en Isère et sauver les emplois", malgré le rejet de la justice de leur projet de scop. Confronté à des problèmes de trésorerie, Ecopla, seul fabricant français de barquettes en aluminium pour l'alimentaire, basé à Saint-Vincent-de-Mercuze (Isère), avait été liquidé fin mars 2016 après seulement trois semaines de redressement judiciaire. Ses 77 salariés avaient été licenciés dans la foulée. Un tiers d'entre eux ont monté depuis un projet de société coopérative et participative (scop) mais leur offre de reprise n'a pas été retenue par le tribunal de commerce de Grenoble, qui a préféré celle de l'Italien Cuki Cofresco, concurrent d'Ecopla.

"Le rejet portait sur la forme et non pas sur le fond, la justice a jugé en droit et non pas en regardant l’intérêt supérieur du pays, il faut donc continuer à se battre" déclare Christophe Chevalier qui n’exclut pas qu'Ecopla devienne un sous-traitant du groupe italien Cuki qui a racheté les machines. "Il faudrait voir les clauses et les règles de cette sous-traitance mais pourquoi pas" confie celui qui préfère évidemment une Scop et en appelle du coup aux candidats de la primaire socialiste pour que celui qui gagnera porte une "loi Ecopla" qui favoriserait les scops.

Chistophe Chevalier Ecopla invité de France Bleu Isère matin

À lire aussi