Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tempête Alex : les éleveurs des vallées sinistrées inquiets avant l'hiver pour nourrir les bêtes

-
Par , France Bleu Azur

La tempête Alex du 2 octobre n'a pas épargné les agriculteurs des vallées. Un éleveur de Tende a disparu, certains ont perdu des bêtes, des bâtiments, du matériel et se sont retrouvés isolés dans les alpages. La solidarité s'organise pour leur apporter du fourrage mais l'acheminement est compliqué.

Des brebis redescendent du col de Tende dans la vallée de la Roya
Des brebis redescendent du col de Tende dans la vallée de la Roya - Mickaël Viale

Mickaël Viale est éleveur, installé au-dessus de la commune de Breil-sur-Roya, il s'est retrouvé avec son troupeau de brebis, en pleine la tempête et a perdu 22 bêtes, il a assisté à une coulée de boue. Certains de ses confrères ont temporairement trouvé refuge en Italie et y passeront l'hiver certainement avec leurs bêtes, car les dégâts sont importants sur leurs exploitations. D'autres sont partis dans le Var ou les Bouches-du-Rhône, accueillis chez des confrères, la solidarité du monde agricole est forte, mais Mickaël Viale encourage ceux qui le peuvent à rester et à reconstruire. 

reportage

Les premières aides d'urgence 

La Chambre d'agriculture des Alpes-Maritimes et la FDSEA ont organisé des rotations par hélicoptère pour acheminer quelques tonnes de foin et de céréales en urgence dans certaines exploitations les plus enclavées. Mais il faut plusieurs centaines de tonnes pour passer l'hiver. Certains axes ont été dégagés, des pistes ont été aménagées par certains agriculteurs et les troupeaux ont été redescendus des zones d'estive. 

Jean-Philippe Frère préside la FDSEA

Heureusement la solidarité entre éleveurs est forte : les Jeunes Agriculteurs d'Auvergne-Rhône-Alpes ont proposé leur aide, et trois éleveurs sont venus de Haute-Savoie la semaine dernière aider à redescendre un troupeau coincé en alpage. Parmi eux Pierre Brossard :

Pierre Brossard, éleveur

L'acheminement du fourrage : une organisation 

Les éleveurs ont besoin de d'être approvisionnés en fourrage. Michel Dessus, le président de la chambre d'agriculture, va faire venir 200 tonnes de foin d'ici quinze jours, grâce à la solidarité agricole. Encore faut-il acheminer le foin, puisque les routes sont impraticables par endroit. Les camions de gros tonnages n'ont pas le droit de passer sur certaines voies non consolidées ou en cas de risques d'éboulements, certains endroits sont limités à 3,5 tonnes. Il faut obtenir des dérogations : les éleveurs en appellent à la compréhension des autorités métropolitaine et départementale. 

Dans la vallée de la Roya, un train arrivant d'Italie serait la solution car des exploitations de La Brigue ou de Tende, très enclavées, restent inaccessibles. La maire de Castellar, village perché au-dessus de Menton, élève également des chèvres et Anne-Marie Curtis suit de près la situation des éleveurs. 

Anne-Marie Curtis

Il faut ensuite stocker le fourrage mais certains n'ont plus d'abri, il va leur falloir des bâches. L'avenir inquiète aussi car certains éleveurs ont perdu leurs laboratoires de transformation, les accès aux abattoirs ne sont pas possibles, des maraîchers ont perdu leurs restanques en fond de vallées. Il faudra aussi trouver des solutions pour écouler la production.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La FDSEA lance un appel aux dons

La Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles des Alpes-Maritimes, avec l’appui de la Fédération départementale ovine, du Syndicat Fromager 06 et de l’ensemble des syndicats agricoles locaux, lance une cagnotte solidaire Leetchi destinée aux éleveurs et aux agriculteurs sinistrés. Cet appel aux dons a pour objectif d’aider sur du long terme, pour permettre aux agriculteurs de poursuivre la production d’une alimentation locale et de qualité.

"Ceux qui travaillent pour nous nourrir ont besoin de soutien pour reconstruire" rappelle la FDSEA. Des maraîchers en fond de vallée, au bord des rivières, et des apiculteurs ont été touchés, certains ont perdu leurs surfaces d'exploitation, leurs laboratoires de transformation ou leurs ruchers. Il faudra racheter du matériel, du foin. 

Les dons peuvent également être faits par chèque à l’ordre suivant : FDSEA Solidarité agricole 06 MIN Fleurs 6 - Box 116 - 06296 NICE Cedex 3, en précisant vos noms et coordonnées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess