Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les élus du pays de l'Ernée écrivent à Macron : "Les commerces ne sont pas responsables de l'épidémie"

-
Par , France Bleu Mayenne

Le Premier ministre fera ce jeudi un point sur la situation sanitaire. Aucun assouplissement des restrictions n'est prévu. Les commerçants et les artisans dits non-essentiels resteront fermés. Les élus du pays de l'Ernée écrivent au président pour l'alerter sur les graves conséquences à venir.

Les commerces dits non-essentiels contraints de fermer pendant le confinement
Les commerces dits non-essentiels contraints de fermer pendant le confinement © Radio France - Noémie Guillotin

En Mayenne, les commerçants et les artisans, contraints de baisser le rideau pendant ce nouveau confinement, sont soutenus par de nombreux élus de tout bord. Les députés Yannick Favennec et Guillaume Garot avaient déposé des amendements au projet de loi sur l'état d'urgence sanitaire pour que les décisions de réouverture soient prises au niveau local. En vain. 

Mercredi 11 novembre, le maire socialiste de Mayenne, Jean-Pierre Le Scornet, a publié sur les réseaux sociaux une lettre ouverte à Jean Castex pour exiger du gouvernement davantage d'écoute : "Faites confiance à celles et ceux qui sont sur le terrain au plus près des préoccupations des habitants. Écoutez nous ! Nous les élus n’acceptons plus de n’être considérés comme de simples supplétifs des politiques gouvernementales."

Jeudi, c'est au tour des élus de la communauté de communes du pays de l'Ernée de s'exprimer sur ce que vivent les commerçants et les artisans. Eux ont envoyé un courrier au président de la République Emmanuel Macron pour l'alerter sur les conséquences que "la pandémie fait peser sur l'avenir de nos villes et villages". 

Ils souhaitent ainsi relayer la colère qui monte : "Pour nous, dans nos territoires, une chose est certaine, les commerces de proximité ne sont pas responsables de l'évolution de l'épidémie de la Covid-19", écrivent-ils au chef de l'Etat

Les élus du Pays de l'Ernée réclament une réouverture sans délai de tous les commerces : "Sur quelle base pourrons-nous construire l'avenir de nos territoires ruraux si nous laissons disparaître avec ces acteurs une part de l'âme de nos villes et villages ?". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess