Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : General Electric dans le Territoire de Belfort

General Electric : les élus du Territoire de Belfort interpellent Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Dans un courrier adressé ce mercredi à l'Elysée, plusieurs élus du Territoire de Belfort interpellent le président de la République. Ils demandent à Emmanuel Macron de "prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer l'avenir industriel à Belfort".

Les élus du Territoire de Belfort s'inquiètent de la situation à GE à Belfort
Les élus du Territoire de Belfort s'inquiètent de la situation à GE à Belfort © Maxppp - Maxppp

Belfort, France

Damien Meslot, maire de Belfort, Ian Boucard et Michel Zumkeller, députés du Territoire de Belfort, Cédric Perrin, sénateur du département et Florian Bouquet, président du département ont écrit une lettre ce mercredi à Emmanuel Macron pour l'alerter sur la situation de l'industrie à Belfort, et plus particulièrement de General Electric.

Les élus bientôt reçus à l'Elysée?

"C'est à vous qu'il revient de prendre toutes les mesures nécessaires à l'avenir industriel de Belfort (...) Il est inacceptable de permettre le démantèlement de l'industrie française et le pillage du savoir-faire français" rédigent les élus dans ce communiqué en s'adressant au président de la République. Ils demandent ainsi à être reçus par Emmanuel Macron afin "d'étudier ensemble toutes les opportunités permettant de maintenir l'industrie et l'emploi à Belfort".

Des solutions apportées par les élus 

Toujours dans ce communiqué, les élus détaillent les solutions qui pourraient, selon eux, sauver l'avenir industriel de Belfort. Selon eux, il devient nécessaire que GE diversifie ses activités. Parmi les pistes évoquées, celle de l'aéronautique. En effet, "la fabrication de turbines à gaz et de turboréacteurs comprend de nombreuses similarités". L'autre opportunité qui pourrait sauver le site de GE à Belfort serait que les salariés puissent entretenir, remplacer, rénover le parc nucléaire français : "le savoir-faire des salariés pourrait facilement être mis à profit en concentrant une partie des ressources sur cette activité".

GE à Belfort, encore menacé 

Les élus rappellent ainsi que le groupe américain n'a pas tenu sa promesse, celle de créer 1000 emplois, et qu'il a même supprimé 146 postes à Belfort. "D'autre part, l'activité gaz du site de Belfort est menacée par un plan social de près de 1000 emplois".