Économie – Social

Les employés de la mairie de Rouen en colère: 15% de grévistes

Par Claire Briguet-Lamarre et Sarah Tuchscherer, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) jeudi 17 septembre 2015 à 17:26

Environ 150 agents de la mairie de Rouen réunis sur le parvis
Environ 150 agents de la mairie de Rouen réunis sur le parvis - Sarah Tuchscherer

Environ 150 agents de la mairie de Rouen ont manifesté ce jeudi matin sur le parvis de l'Hôtel de ville puis à l'intérieur. Des revendications multiples mais une expression commune: la "souffrance au travail". Au total, la mairie a compté 15% de grévistes.

Ils étaient environ 150 agents de la mairie de Rouen à manifester devant l'Hôtel de ville ce jeudi marin. C'est un peu moins que lors de la dernière mobilisation en juin.

Au total, la mairie a recensé 300 grévistes, soit 15% de l'effectif total, mais ils n'étaient pas tous présents.

Ils ont occupé pacifiquement le bureau du maire Yvon Robert avant d'être reçus finalement par le directeur général des services et l'élu en charge du personnel. 

Un point commun: la "souffrance au travail"

Professeur au conservatoire, agent administratif, ATSEM ou encore jardinier, la palette des métiers représentés était large, presque autant que les revendications (pour la gratuité des transports dans l’agglo, l’embauche de personnel, une "pause" dans la réorganisation des services) 

Au milieu de tout ça, une expression revenait sans cesse : la "souffrance au travail". Tout ça parce que la mairie n'a qu'un seul but : faire des économies. C'est en tout cas la vision de José Marin, bibliothécaire, il est aussi le secrétaire du syndicat SUD à la mairie de Rouen.

Interview de José Marin avec Sarah Tuchscherer

Réponse de l'élu en charge du personnel à la mairie de Rouen, Olivier Mouret.

Interview d'Olivier Mouret avec Sarah Tuchscherer

A la fin de la journée, les deux parties se sont donné rendez-vous le 29 septembre, pour entamer les négociations sur le cadre salarial 2016-2019.