Infos

Les emprunts toxiques à la une du dernier Conseil municipal

Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 3 février 2014 à 22:41

Le dernier conseil municipal avant les élections
Le dernier conseil municipal avant les élections © Radio France - Sandrine Morin

La mandature de Maurice Vincent se termine comme elle a commencé. Avec comme sujet numéro un les emprunts toxiques de la ville de Saint-Étienne. Les élus ont voté un accord à l’amiable qui annule le prêt de la Deutsche Bank. Un des plus toxiques de la dette stéphanoise, selon Maurice Vincent.

Pour le dernier Conseil municipal de sa mandature, le maire de Saint-Étienne -qui est aussi le Président de l'association Acteurs Publics Contre les Emprunts Toxiques (APCET)- a fait voter aux élus stéphanois un accord à l'amiable avec la Deutsche Bank. Un accord qui annule un des emprunts toxiques de la ville. Un prêt de vingt millions d'euros dont le taux a grimpé à 24% en 2009. Un symbole puisque que c'est avec cet emprunt qu'il a commencé son combat contre les banques en assignant la Deutsche Bank, en octobre 2009, devant le tribunal de grande instance de Paris. Une première pour une ville française.

Un accord à l'amiable

La mairie de Saint-Étienne a préféré ne pas laisser un juge trancher et accepte un accord à l'amiable. Saint-Étienne va payer 7,5 millions d'euros et se retrouve avec un prêt normal, à taux fixe, à 4 %. Dans le cas contraire la Municipalité aurait dû payer vingt-cinq millions d'euros de pénalités ou quatre millions d'euros d'intérêt par an. Et pour le maire cet accord c’est la bonne solution, même si la ville doit payer la pénalité de 7,5 millions d'euros.

Emprunt toxique SON

Emprunt toxique PAP

Les emprunts toxiques au coeur de la mandature de Maurice Vincent : reportage Sandrine Morin

Partager sur :