Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les entreprises de l'Yonne vont-elle verser la prime exceptionnelle de fin d'année ?

vendredi 28 décembre 2018 à 20:32 Par Benoît Jacobo et Damien Robine, France Bleu Auxerre

Dans beaucoup d'entreprises de l'Yonne, la prime exceptionnelle de fin d'année sera en fait une prime... de début d'année. Le temps est encore à la réflexion.

Les entreprises qui décident de verser cette prime ont jusqu'au 31 mars pour le faire
Les entreprises qui décident de verser cette prime ont jusqu'au 31 mars pour le faire © Maxppp - Dominique Gutekunst

Yonne, France

Orange, la SNCF, Total... plusieurs grands groupes ont déjà accepté de verser une prime exceptionnelle de fin d'année à leur salarié.  Une prime qui peut aller jusqu'à 1.000 euros, totalement défiscalisée et exonérée de toute charge sociale. Cette prime, c'était l'une des mesures proposées par Emmanuel Macron pour apaiser la colère des gilets jaunes. Une prime facile à verser donc pour les grands groupes qui peuvent faire des bénéfices importants. Mais pour les entreprises plus petites, c'est souvent plus compliqué. Qu'en est-il dans l'Yonne ?

Les entreprises font encore leurs calculs, dans la majorité des cas

A l'entreprise Louault à Saint-Fargeau, on dit ne pas avoir attendu l'annonce d'Emmanuel Macron. Une prime de fin d'année existe déjà chez le fabriquant de remorques. Il n'y a donc pas de raison de changer les habitudes, les 200 salariés recevront leur prime. Mais dans la majorité des cas, les entreprises font encore leurs calculs. Yannick  Davouse, par exemple, qui dirige une agence de communication à Auxerre, attend le feu vert de son comptable . Mais comme l'année a été bonne, il tient à en faire profiter ses deux salariés... sans doute pas avant janvier ou  février.

La prime de fin d'année devrait se transformer en prime de début d'année, selon Claude Vaucouloux, le délégué général du Medef dans l'Yonne

Les salariés de Benteler à Migennes qui sont près de 300  pourraient aussi bénéficier de la prime de fin d'année. Mais là aussi, il faudra attendre. Les modalités ne sont pas encore connues car des discussions sont toujours en cours entre la direction et les syndicats. Enfin, selon  la confédération des petites et moyennes entreprises de l'Yonne, rares sont les entreprises qui vont pouvoir verser une prime à leurs salariés. Et notamment celles qui ont vécu des mois de novembre et décembre particulièrement difficiles, en raison du mouvement des gilets jaunes