Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les entreprises du Grand-Est devraient recruter encore plus de cadres cette année

jeudi 15 février 2018 à 0:13 Par Laurent Watrin, France Bleu Alsace, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Plus de 10 000 cadres pourraient être recrutés dans le Grand-Est, en 2018, selon le sondage annuel de l'APEC. L'Association pour l'emploi des cadres note une hausse des intentions d'embaucher des jeunes cadres. Les profils liés aux nouvelles technologies sont de plus en plus recherchés.

Les entreprises du Grand-Est auraient surtout l'intention de recruter des cadres jeunes, notamment dans les métiers liés au numérique.
Les entreprises du Grand-Est auraient surtout l'intention de recruter des cadres jeunes, notamment dans les métiers liés au numérique. © Maxppp - Alexandre Marchi

Grand Est, France

Recrutements à l'extérieur plus nombreux que les promotions internes, jeunes prioritairement embauchés, et métiers de l'informatique très recherchés. Ce sont les tendances révélées par l'enquête régionale annuelle de l'association pour l'emploi des cadres (APEC) qui a sondé un échantillon représentatif de près de mille entreprises dans le Grand-Est. 

Comme chaque année, le "panel entreprises" de l'APEC offre une vision prospective de l'emploi des cadres, selon une méthode incitant les dirigeants d'entreprise à affiner leurs projections. La fourchette basse laisse entendre que plus de 10 000 cadres pourraient être embauchés dans le Grand-Est cette année. La fourchette haute indique une prévision supérieure à 11 000 recrutements

A l'intérieur du Grand-Est, l'Alsace prend la première place dans ces intentions (44%), devant la Lorraine (37%) et la Champagne-Ardenne (19%).

Les nouvelles technologies focalisent l'attention

Le secteur économique des services concentre plus de la moitié des intentions d'embauche de cadres (57%), devant l'industrie (28%) et le commerce (12%). Le recrutement se fait de plus en plus à l'externe. Les promotions internes se ralentissent partout, sauf en Champagne-Ardenne où le rythme de ces promotions demeure soutenu.

En ce qui concerne les fonctions et profils recherchés, le trio de tête régional est le suivant : cadre commercial (2 000 intentions d'embauche), recherche et développement (1 730), informatique (1 520). Les métiers du numérique représentent 15% des postes de cadre à pourvoir. C'est un niveau jamais vu dans les tablettes de l'APEC.   

"Les nouvelles technologies gagnent toutes les entreprises, notamment sous la pression de la nouvelle réglementation européenne sur les données personnelles (...) En outre, les 3/4 des embauches de cadres concerneraient des jeunes de moins de 10 ans d'expérience", remarque Thierry Rouchon, l'un des responsables de l'APEC dans le Grand-Est.

Thierry Rouchon, délégué territorial de l'APEC dans le Grand-Est, souligne l'intérêt grandissant des entreprises pour les jeunes cadres ayant moins de dix ans d'expérience.  - Radio France
Thierry Rouchon, délégué territorial de l'APEC dans le Grand-Est, souligne l'intérêt grandissant des entreprises pour les jeunes cadres ayant moins de dix ans d'expérience. © Radio France - Laurent Watrin

Des territoires plus dynamiques que d'autres

L'APEC souligne, par ailleurs, les difficultés croissantes des entreprises à recruter leurs cadres. D'où l'intérêt des conseils prodigués par l'association pour muscler les offres d'emploi et assurer des recrutements de qualité. 

"Penser à l'intégration des jeunes qui arrivent dans l'entreprise est essentiel", insiste Thierry Rouchon, mais "ce n'est pas toujours prévu" par les patrons. L'APEC accompagne aussi les projets personnels des salariés.

Géographiquement, pour cette année 2018, c'est en Meurthe-et-Moselle et dans le Bas-Rhin que la confiance des entreprises semble la plus forte : 14% des dirigeants sondés dans ces deux départements déclarent vouloir embaucher des cadres cette année.  

La région Grand-Est compte près de 238 600 cadres en activité. 

L'an passé, 9 820 cadres ont été recrutés dans le Grand-Est (+11% par rapport à 2016). Le solde de cette catégorie d'emplois a été particulièrement important avec 1 910 créations nettes (résultat de la soustraction "recrutements moins départs"). L'année 2018 pourrait bien s'inscrire dans le même ordre de grandeur.

  • L'enquête de l'APEC a été réalisée sur un échantillon national de 11 000 entreprises, représentatif de la répartition par région, par taille et par secteur d'activité des salariés du secteur privé. Les entreprises ont été contactées entre octobre et décembre 2017.