Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Les entreprises franciliennes performantes en 2019, la Banque de France table sur une année 2020 satisfaisante

-
Par , France Bleu Paris

En 2019, le chiffre d'affaire des industries d'Île-de-France a progressé de 2,4 %, grâce notamment aux exportations dans l'aéronautique et la chimie. Les perspectives pour 2020 s'annoncent "satisfaisantes". Seul bémol, les services marchands qui connaissent un ralentissement de leur croissance.

Le secteur aéronautique fut porteur de croissance en 2019, ici l'usine Safran de Gennevilliers.
Le secteur aéronautique fut porteur de croissance en 2019, ici l'usine Safran de Gennevilliers. © Maxppp - Vincent Isore

La Banque de France a publié son bilan économique en Île-de-France pour l'année 2019. Elle salue les "bonnes performances" des entreprises franciliennes dans un contexte international jugé "défavorable" en raison du ralentissement de la croissance et des échanges mondiaux. 

L'aéronautique et la chimie porteurs, les services en retrait

En 2019, le chiffre d'affaire de l'industrie francilienne a progressé de 2,4 % grâce, entre autres, aux branches de l'aéronautique et de la chimie. Les services marchands, qui représentent la moitié des salariés d'Île-de-France, observent un ralentissement de leur croissance à 3 %, soit deux fois moins qu'en 2018. Les secteurs de l'hôtellerie-restauration et de la publicité ont souffert, selon le rapport. Pour 2020, les dirigeants, dans l’ensemble des secteurs, prévoient une augmentation de leur activité avec la poursuite des recrutements (+3.6%).

Pour ce qui est du bâtiment, qui emploie 286 000 salariés (6 % des effectifs franciliens), l'activité a progressé de plus de 5 %. La croissance devrait se poursuivre en 2020 mais stagnerait pour ce qui est du gros oeuvre, à cause du ralentissement du nombre de permis de construire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu