Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les entreprises landaises reprennent du poil de la bête

mercredi 11 avril 2018 à 21:35 Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne

Pole Emploi publie ses besoins en main d'oeuvre pour l'année 2018. Une enquête réalisée auprès des entreprises du territoire et qui mesure leurs intentions d'embauche. Dans les Landes, plus d'une entreprise sur quatre a l'intention de recruter cette année, soit 18.300 intentions d'embauches.

18.300 intentions d'embauches dans les Landes pour 2018, soit 1.800 de plus que l'an dernier
18.300 intentions d'embauches dans les Landes pour 2018, soit 1.800 de plus que l'an dernier © Maxppp - Lionel VADAM

Landes, France

Les perspectives d'embauche sont en augmentation dans les Landes pour cette année 2018. Pole Emploi vient de publier ses besoins en mains d'oeuvre. Une enquête, annuelle, réalisée auprès des entreprises du territoire et qui mesure leurs intentions d'embauche. Résultat, dans le département, 27% des entreprises, soit plus d'une sur quatre, ont l'intention de recruter cette année (contre 24,5% l'an dernier). Ce qui fait au total 18.300 intentions d'embauches, soit 1.800 de plus qu'en 2017. Du jamais vu depuis bien longtemps ! Depuis la crise de 2008, estime Pole Emploi.

Six intentions d'embauches sur dix concernent un emploi saisonnier

D'après Pole Emploi, les entreprises de moins de dix salariés et celles de plus de 100 salariés vont recruter le plus. A noter, le retour de secteurs qui n’embauchaient quasiment plus ces dernières années, comme le bâtiment et la construction.  Au niveau régional, le département des Landes se distingue sur la proportion d'emplois saisonniers, c'est-à-dire des CDD de moins de 6 mois. Ils représentent environ six intentions d'embauches sur dix, principalement dans les métiers de l'agriculture, de l'industrie-agroalimentaire, ou de l’hôtellerie-restauration. Mais, cela veut aussi dire que l'offre d'emploi pérenne, en CDI ou CDD long, est importante : près de quatre projets de recrutement sur dix, soit 6.600 au total. Le secteurs qui recrutent le plus sont d'abord celui des agents d'entretiens, des employés de cuisine, des aides à domicile et aides ménagère, aides soignants, serveurs, mais aussi des ouvriers dans l'industrie agroalimentaire, un secteur qui avait été durement touché ces deux dernières années par la grippe aviaire. 

Près de la moitié des intentions d'embauche non pourvues

Mais, sur ces 18.300 intentions d'embauches, certaines seront difficiles à pourvoir. C'est le cas de 45% d'entre elles, estiment les entreprises.   Parmi les métiers qui recrutent et qui ont du mal à attirer des candidats : chauffeur-livreur. Mickael Guillaury est le responsable de l'agence montoise de Guisnel Distribution, société spécialisée dans le transport et la livraison de meubles. Son entreprise est passée de 52 salariés à l'automne dernier à 72 actuellement, et il recrute encore. Il cherche six chauffeurs-livreurs, et il a du mal à en trouver : "On rentre dans l'univers privé des clients. C'est tout un service, complexe comparé une conduite classique d'un conducteur routier. C'est des profils pas évident à trouver. Nous, on ne cherche pas de l'expérience spécifique sur un poste de conducteur routier, mais plus du savoir être. Et on leur propose une formation et de passer le permis poids-lourd."