Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

En Mayenne, les entreprises du monde numérique font face au coronavirus

-
Par , France Bleu Mayenne

Le salon dédié au monde numérique et aux nouvelles technologies organisé chaque année en Mayenne, Laval Virtual, s'est terminé ce vendredi 24 avril. Une édition 2020 totalement virtuelle en raison de la crise sanitaire que traverse la France. Une crise qui frappe aussi ses participants mayennais.

Expérience 360 - Laval Virtual Days 2019
Expérience 360 - Laval Virtual Days 2019 © Radio France - France Bleu

Le Laval Virtual, salon des nouvelles technologies s'est terminé ce vendredi 24 avril en Mayenne. Une édition très particulière cette année car, confinement oblige, c'était une édition 100% virtuelle !

Les participants ont pu rencontrer en ligne des entreprises mayennaises du monde numérique. Et elles aussi, doivent faire face à cette crise du coronavirus. 

On est dans un environnement confiné et donc il faut des règles sanitaires pour pouvoir travailler sereinement

Des pertes économiques déjà importantes

À l'image de l'entreprise de Dominique Girard par exemple qui tourne au ralenti. Af'ergo conseil, utilise la réalité virtuelle pour aider des industries à installer des machines qui ne donnent pas mal au dos aux salariés. Dominique peut avancer sur les dessins en 3D mais pas plus. 

"On utilise un cube où il y a quatre écrans, cela permet de projeter la machine en 3 dimensions. Une personne va à l'intérieur avec des capteurs et on retranscrit sur un écran un avatar et si la posture est bonne, l'avatar est vert (...) On est dans un environnement confiné, donc il faut des règles sanitaires pour pouvoir travailler sereinement", explique le chef d'entreprise. Il prévoit une reprise à la mi-mai mais il a déjà plusieurs milliers d'euros de chiffre d'affaires en moins.

Des entreprises qui se réinventent

Il y a une baisse aussi pour CHC Design, moins 80%. Il n'y a plus de demande pour imprimer des manettes de réalité virtuelle en 3D. Le patron Cyril Chauvin a donc réorienté sa production. 

"J'ai fait des sur-poignées pour éviter de toucher la poignée de porte, des visières pour le Conseil départemental ou encore des masques pour des entreprises. J'ai rapatrié deux imprimantes 3D à la maison sur les quatre machines que j'ai et je les fais tourner en continu à la maison", raconte Cyril.

Il pense même à continuer après le déconfinement. Il prévoit que des entreprises auront encore plus besoin de matériel de protection.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess