Économie – Social

Les Etats-Unis pèsent lourd dans l'économie, en Indre-et-Loire

Par Boris Compain, France Bleu Touraine mardi 8 novembre 2016 à 17:38

4% des exportations des entreprises d'Indre-et-Loire partent pour les Etats-Unis. Ca a représenté 152 millions d'euros en 2015
4% des exportations des entreprises d'Indre-et-Loire partent pour les Etats-Unis. Ca a représenté 152 millions d'euros en 2015 © Radio France - Maxppp

Les Etats-Unis sont dans le top 5 des pays avec lesquels l'Indre-et-Loire fait le plus d'échanges commerciaux : nous y achetons 10% des produits importés dans notre département, et nous y expédions 4% de nos exportations.

En compilant les données disponibles sur le site de l'Observatoire de l'Economie et des Territoires de Touraine, on constate que les Etats-Unis sont très présents dans l'économie tourangelle. Un poids qui pourrait être modifié si Donald Trump est élu à la Maison Blanche le 9 novembre, et si il applique son programme économique qui prévoit notamment un renforcement des taxes sur les produits importés.

Un millier d'emplois directs, et des millions d'euros injectés dans l'économie tourangelle.

En Indre-et-loire, il y a une vingtaine d'entreprises dont les capitaux sont au moins partiellement américains : elles emploient un peu plus de 1 000 salariés. mais au-delà de ces emplois directs, si on peut dire, il faut aussi souligner que 4% des exportations des entreprises du département partent aux états-unis. L'an dernier, ça a représenté 152 millions d'euros injectés dans l'économie tourangelle. C'est deux fois moins que ce que nous avons importé des Etats-Unis, mais c'est loin d'être négligeable.

Les états-unis sont toujours dans le top 5 des pays avec lesquels l'indre-et-Loire a le plus d'échanges commerciaux.

La Touraine, avec ses châteaux, ses vins, et ses fromages attire beaucoup d'américains : ils ont représenté l'an dernier 11% des clients de nos hôtels, campings et gites, et 12% des visiteurs de nos chateaux. Et quand ils repartent chez eux, ils aiment bien retrouver un petit goût de Touraine. C'est sans doute ce qui explique que 15% des exportations des vins de Loire partent vers les Etats-Unis.