Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les femmes de chambre de l'hôtel Holiday Inn de Paris - Porte de Clichy en grève illimitée

jeudi 9 novembre 2017 à 7:07 Par Faustine Calmel, France Bleu Paris

Onze salariés du sous-traitant qui s'occupe du nettoyage dans cet hôtel quatre étoiles aux portes de Paris sont en grève depuis trois semaines. Ils dénoncent leurs conditions de travail et les cadences infernales.

Les salariés en grève devant l'hôtel Holiday Inn Paris - Porte de Clichy
Les salariés en grève devant l'hôtel Holiday Inn Paris - Porte de Clichy © Radio France - Faustine Calmel

Clichy, France

Cela n'est pas la première fois que Mirabelle change de patron. En onze ans de travail à l'hôtel Holiday Inn de Paris - Porte de Clichy, elle a vu défiler les entreprises de nettoyage en sous-traitance. Mais selon elle la dernière en date, Hemera, impose des cadences jamais vues : "La société nous fait des contrats de quatre heures et il faut refaire une vingtaine de chambres. Mais c'est un rythme impossible à tenir, alors les femmes de ménage restent plus longtemps, mais les heures supplémentaires ne sont pas payées". Les grévistes dénoncent aussi l'absence de panier repas, les jours de repos qui ne sont plus consécutifs et la mutation de deux de leurs collègues.

"On lâche rien"

La mobilisation dure depuis trois semaines, et selon les gréviste,s aucune négociation n'est en cours. "Ils espèrent peut-être que l'on va arrêter quand on n'aura plus d'argent, mais on continuera coûte que coûte" promet Bamba, "on n'a pas fait tout ça pour rien". Une caisse de grève a été constituée . Elle doit être répartie ce jeudi entre les différents salariés.

Reportage auprès des salariés grévistes de l'entreprise de propreté Hemera

Contactée, la société de propreté Hemera nous a fait cette réponse : "nous n'avons pas d'informations à vous communiquer là-dessus".