Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les Finances Publiques réorganisent leurs services dans l'Indre

-
Par , France Bleu Berry

Les finances publiques réorganisent totalement leur présence sur le territoire. Dans l'Indre, 25 communes accueilleront sous une forme ou une autre un service des impôts.

Trésorerie centre des finances publiques
Trésorerie centre des finances publiques © Radio France - Lagain Aurelie

Cela fait plusieurs mois que la réorganisation des services des Finances publiques est en discussion et qu'agents, élus et usagers se mobilisent régulièrement contre le projet. Il a été cette fois officiellement présenté : "Il s'agit de proposer 25 points de présence de nos services sur le territoire" explique Maryvonne Desbois, directrice départementale des Finances Publiques dans l'Indre. 

Dans les faits, si les directions et les service du contrôle fiscal restent exclusivement basés à Châteauroux, plusieurs communes indriennes devraient accueillir des agents de façon ponctuelle, quelques heures par mois, au sein des Maisons France Service par exemple. Il s'agit des communes d'Aigurande, Ardentes, Buzançais, Chabris, Chaillac, Chatillon sur Indre, Déols, Ecueillé, Issoudun, La Châtre, Le Blanc, Mezières-en-Brenne, Neuvy Saint Sépulchre, Reuilly, Saint Août, Sainte Sévère, Valençay et Vatan.

La DGFIP justifie cette réorganisation par un moindre besoin du contribuable : "D'ici 2023, il n'y aura plus de taxe d'habitation sur les résidences principales. Il y a le prélèvement à la source qui simplifie l’impôt, et dès cette année, nous allons proposer à un tiers de nos contribuables de ne plus remplir de déclaration d'impôt, estimant que les informations dont nous disposons sont suffisantes pour taxer" détaille Maryvonne Desprès.

Reste quand même que s'il baisse moins qu'ailleurs, le nombre d'agents est en léger recul dans l'Indre avec 3 postes supprimés cette année et que les collectivités qui s'inquiétaient de devoir faire plus de route pour déposer la caisse de la cantine ou de la piscine par exemple restent sans solution : "Pour le moment, il y a un appel d'offre en cours pour déterminer le prestataire qui recevra ces espèces à notre puisqu'il a été décidé que nous ne recevrons plus d'espèce au niveau des finances publiques du département"

La convention prévoit un engagement de l'Etat sur 6 ans pour le maintien de cette formule, soit à la veille des municipales de 2026.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess