Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les Ford Blanquefort inquiets pour l'avenir de leur usine avant un nouveau comité de suivi

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu
Blanquefort, France

Les 800 salariés de l'usine Ford de Blanquefort s'inquiètent pour l'avenir de leur site de construction. Les carnets de commande sont bientôt vides. Un comité de suivi doit déterminer si la nouvelle boîte de vitesse du constructeur américain pourra être fabriquée dans l'usine girondine en 2019.

Manifestation des salariés de l'usine Ford de Blanquefort à Bordeaux le 23 janvier.
Manifestation des salariés de l'usine Ford de Blanquefort à Bordeaux le 23 janvier. © Radio France - Stéphane Hiscock

Plus de 800 salariés sont pendus aux lèvres de la direction de Ford Europe. Ce lundi, à Bordeaux dans les locaux de la préfecture de la Gironde, la direction de Ford Europe, les délégués syndicaux et les élus locaux se réunissent pour un nouveau comité de suivi. Une réunion très attendue car un compte-rendu doit y être présenté : l'étude commandée en juillet qui va déterminer si oui ou non la nouvelle boîte de vitesse 8F-Mid pourra être construite à Blanquefort, en Gironde plutôt qu'à Détroit aux Etats-Unis.

Cette pièce est destinée aux voitures vendues en Europe, mais le constructeur américain envisage de la faire fabriquer aux Etats-Unis, car le coût de la masse salariale dans l'usine de Détroit est 5% moins cher qu'à Blanquefort. Les ouvriers du site girondin eux préféreraient la produire dans leur usine pour sauver leurs emplois. Car, l'accord qui engageait Ford de mai 2013 à mi-2018 sur une autre boîte de vitesse est bientôt révolu, et les ouvriers vont se retrouver sans rien à produire.

Détroit VS Blanquefort

Pour rendre les ouvriers de Blanquefort plus "compétitifs" aux yeux du constructeur américain, Benoît Simian, député LREM du Médoc plaide pour "une baisse des charges". Engagé sur ce dossier, l'élu propose également de reclasser l'usine pour "y produire des pièces destinées aux voitures électriques Ford".

Mais pour les syndicats, cette solution n'est pas satisfaisante car la situation est trop urgente : "les voitures électriques c'est pas avant 2020 ou 2030, nous on a besoin de savoir maintenant ce qu'il va advenir de notre usine", estime Gilles Lambersan, délégué CGT à l'usine Ford de Blanquefort. Les salariés ont prévu de faire grève et de se rassembler ce lundi à 14h devant la préfecture pour montrer leur volonté de maintenir leurs emplois dans la région.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess