Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les fourgons aménagés ont la cote au salon du camping-car de Périgueux

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord

Ce sont les vedettes du salon du camping-car qui se tient jusqu'à dimanche au parc des expositions de Marsac-sur-l'Isle. Vans et autre fourgons aménagés séduisent une clientèle plus jeune et plus active que les adeptes du camping-car. Mais la demande pourrait rapidement dépasser l'offre.

Les fourgons aménagés attirent une nouvelle clientèle
Les fourgons aménagés attirent une nouvelle clientèle © Radio France - Emmanuel Claverie

Les visiteurs du salon du camping-car de Périgueux qui se tient jusqu'au dimanche 25 octobre au parc des expositions de Marsac-sur-l'Isle en Dordogne n'ont d'yeux que pour eux. Les vans et les fourgons aménagés connaissent un gros succès ces dernière années, et la demande s'est encore renforcée au terme du confinement.

Sébastien, Marjorie et Joss en visite au Salon du camping-car
Sébastien, Marjorie et Joss en visite au Salon du camping-car © Radio France - Emmanuel Claverie

La liberté avant tout

Des véhicules plus compacts, moins imposants, qui séduisent une clientèle différente et rajeunie. A l'image de Sébastien, venu en famille de Celles avec sa compagne Marjorie et leur fils Joss. Lui ne se considère "pas assez vieux" (sic) pour investir dans un camping-car, mais se verrait bien en revanche au volant d'un van. "Pour le petit côté pratique du camping" explique-t-il, mais quand on replie tout sur l'autoroute, on roule comme une voiture". Marjorie apprécie de son côté la liberté que procure ce type de véhicules. "On fait la route, on s'arrête sur une aire de repos, on mange et si on est fatigué, on ne repart que le lendemain, c'est vrai que c'est pratique!". Et si Marjorie reconnaît que les gros camping-cars sont aussi très jolis, "on est plus limité car on n'a pas le droit de s'arrêter réellement partout, regrette-t-elle. On est casé sur des parkings nez à nez, côté à côte. C'est moins attractif et moins libre que d'avoir un petit van".

L'intérieur d'un fourgon aménagé par Font-Vendôme, l'entreprise périgourdine installée à Brantôme
L'intérieur d'un fourgon aménagé par Font-Vendôme, l'entreprise périgourdine installée à Brantôme © Radio France - Emmanuel Claverie

La demande risque de dépasser l'offre

Cet engouement, Pierre André, commercial spécialisé dans la vente de vans et de fourgons aménagés, le constate depuis plusieurs années. Il connait bien ce type de véhicules. En 2019, le jeune homme a traversé avec sa compagne 11 pays et parcouru quelque 26.000 km volant de son fourgon aménagé lors d'un périple qui a duré sept mois. "Cette clientèle, nous ne l'avions pas il y a dix ans reconnaît-il. Elle est souvent encore en activité, nous avons moins de retraités sur ce type de véhicules-là". Lui explique ce succès par la liberté, l'air du temps, et le fait que les fourgons aménagés soit soumis à une décote moins importante que pour les camping-cars.

Une bonne nouvelle donc pour les professionnels du secteur, qui redoutent malgré la rupture de stock. "On ne pourra pas vendre plus sachant que les usines de tous les constructeurs ont été fermées pendant deux mois et demi lors du confinement explique Pierre André. On n'est pas dans l'automobile, c'est un micro-marché. On ne peut donc pas produire plus qu'un certain nombre de véhicules. D'ici un mois et demi ou deux quand nous n'aurons quasiment plus de modèles à vendre, nous aurons toujours les acheteurs, mais aurons-nous des véhicules" s'interroge-t-il. 

Un fourgon aménagé neuf coûte entre 50.000  et 60.000 euros
Un fourgon aménagé neuf coûte entre 50.000 et 60.000 euros © Radio France - Emmanuel Claverie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess