Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les Français plus généreux pendant la crise sanitaire, mais un peu moins nombreux à donner

-
Par , France Bleu

Les Français se sont montrés plus généreux pendant la crise sanitaire, même s'ils ont été un peu moins nombreux à faire des dons. C'est ce que dévoile un sondage de l’Institut Ipsos pour la Fondation Apprentis d’Auteuil, dévoilé ce mardi par franceinfo.

Les Restos du coeur, comme ici en Haute-Garonne, ont vu leur activité augmenter avec la crise
Les Restos du coeur, comme ici en Haute-Garonne, ont vu leur activité augmenter avec la crise © AFP - Lilian Cazabet/Hans Lucas

Depuis le début de la crise sanitaire et avec ses conséquences économiques, les Français se sont montrés plus généreux, mais ils ont été un tout petit peu moins nombreux à donner qu’en 2019. c'est ce que révèle un sondage de l’Institut Ipsos pour laFondation Apprentis d’Auteuil, dévoilé ce mardi par franceinfo. Un peu moins de foyers ont donné, mais pour ceux qui l’ont fait, les dons ont été plus importants.

Depuis le début de l’année, un Français sur quatre a effectué un don

Cette enquête sur les intentions des Françaisen matière de solidarité et de dons face à la pandémie montre que "depuis le début de l’année 2021, un Français sur quatre a effectué un don d’argent à un organisme caritatif, soit presque autant qu’entre janvier et mai 2020".

L'aide aux plus démunis en hausse, la santé et la recherche médicale en baisse 

L'enquête montre aussi que les montants moyens des dons ont globalement progressé en 2020. La somme moyenne atteint 395 euros sur l’année, soit 95 euros de plus sur un an. Pour les plus aisés, on monte en moyenne à 2.460 euros, une somme en hausse de 320 euros par rapport à 2019. L’aide aux personnes démunies préoccupe de plus en plus les donateurs, alors que la santé et la recherche médicale, paradoxalement, sont en baisse.

L'avantage fiscal rend les Français plus généreux

Ce qui ressort également de ce sondage, c'est la nécessité de faire connaître la reconduction de l’avantage fiscal pour les dons : ils sont maintenant déduit de l'impôt sur le revenu à 75%.Cet avantage permet d’augmenter la générosité des Français. Moins de la moitié des personnes interrogées, qui ont fait des dons en plein cœur de la crise,ne savaient pas que le plafond de défiscalisation était passé de 550 à 1.000 euros, et que la réduction majorée d'impôts est prolongée cette année. Seules les personnes les plus aisées en avaient connaissance.

Pour ce sondage, 1.500  personnes ont été interrogées en ligne du 5 au 18 mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess