Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDÉO - Chartreuse : les moines inaugurent leur nouvelle et septième distillerie

jeudi 30 août 2018 à 19:28 Par Marion Gauthier, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Voilà des siècles que les frères Chartreux produisent la célèbre liqueur qui porte leur nom. Ce jeudi 30 août, ils inaugurent leur septième distillerie, au lieu-dit Aiguenoire, à Entre-deux-Guiers (Isère).

La nouvelle distillerie d'Aiguenoire produit ses premiers litres de Chartreuse depuis le 6 novembre 2017.
La nouvelle distillerie d'Aiguenoire produit ses premiers litres de Chartreuse depuis le 6 novembre 2017. - Stéphane Couchet

Entre-Deux-Guiers, France

C'est un trou de verdure, où coule désormais un alcool célèbre. Aiguenoire, au pied du massif de la Chartreuse, abrite la nouvelle distillerie des frères Chartreux. Elle est installée dans le "mas de Lespinasse", une grange que les moines ont acheté le 30 août 1618. 400 ans plus tard, ce jeudi 30 août 2018, ils y inaugurent leur septième distillerie. 

Tradition et modernité

Elle fonctionne déjà depuis le 6 novembre 2017. Quelques semaines plus tard, le premier cru de Chartreuse est placé dans les tonneaux de la nouvelle cave de vieillissement construite à flanc de montagne. L'ancien mas abrite, lui, des bureaux, les futurs services administratifs. La charpente a été conservée, tout le reste rénové ou construit. Coût des travaux : dix millions d'euros.

Mais tout n'est pas terminé. Reste à ériger les bâtiments logistiques de Chartreuse Diffusion car aucune goutte n'est encore mise en bouteille, ni même exportée depuis Entre-deux-Guiers. Embouteillage et expédition s’opéreront à Voiron jusqu'en 2020. A cette date, le déménagement devrait être achevé... A terme, plus de deux millions de litres de Chartreuse, jaune ou verte, devraient être produits dans la nouvelle distillerie.

Des ventes qui augmentent toujours

Le transfert était une obligation : le site de Voiron ne respectait plus les normes européennes de sécurité. A défaut d'être la fabrique du célèbre spiritueux, "il restera un _centre touristique important"_, assure Emmanuel Delafon, directeur de Chartreuse Diffusion. "Essentiellement, nous n’avons rien changé, poursuit-il. Nous avons les mêmes dispositions pour que les moines puissent travailler comme à Voiron". 

Plus recherché, plus sécurisé, plus esthétique et plus proche du monastère, le site d'Aiguenoire est conçu pour produire de la Chartreuse pendant "des siècles". Le chiffre d'affaires actuel, de 17 millions d'euros, est en constante augmentation... et ce n'est pas fini !

D'ici à 2020, la cave d'Aiguenoire logera 70 tonneaux de Chartreuse. - Aucun(e)
D'ici à 2020, la cave d'Aiguenoire logera 70 tonneaux de Chartreuse. - Stéphane Couchet

"Si à Voiron, on était sur la plus longue cave à liqueurs du monde, là on est dans la plus haute du monde", s'enthousiasme aussi Bertrand de Nève, le directeur de la distillerie. Il chapeaute une équipe de profanes, qui travaillent avec les moines pour produire la Chartreuse. 

Rassembler les 130 plantes qui composent le fameux élixir, réparer les distillats... toute la technique repose sur eux mais la partie recette, le mélange, incombent à Dom Benoît et frère Jean-Jacques, les seuls à sortir du monastère de la grande Chartreuse pour s'occuper de la liqueur.

La distillerie d'Aiguenoire ouvre ses portes jusqu'à dimanche. Près de 2.000 visiteurs sont attendus avant que le site ne retourne au grand silence.