Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les ventes de fromages de l'abbaye de Cîteaux doublent à l'approche des fêtes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Bourgogne
Saint-Nicolas-lès-Cîteaux, France

A 72 heures du réveillon de Noël, de nombreux Bourguignons continuent leurs achats pour les fêtes de fin d'année. Et le fromage est particulièrement prisé en ce moment. A l'abbaye de Cîteaux, en Côte-d'Or, les ventes ont doublé depuis le début du mois.

Depuis le début du mois de décembre, les ventes de fromages ont doublé à l'abbaye de Cîteaux. Près de 4.300, la semaine dernière.
Depuis le début du mois de décembre, les ventes de fromages ont doublé à l'abbaye de Cîteaux. Près de 4.300, la semaine dernière. © Radio France - Florian Cazzola

Le va et vient des clients est permanent. Quand on pousse la porte du magasin de l'abbaye de Cîteaux, en Côte-d'Or, on trouve de tout. Des livres, des gâteaux, quelques bijoux. Mais les personnes qui se pressent à la caisse en cette période, ne viennent que pour une chose précise. Le fromage de Cîteaux, décrit comme "emblème de la région" par Marie, la vendeuse. 

A quelques jours des fêtes de fin d'année, les ventes de fromages ont doublé. Rien que la semaine dernière, plus de 4.200 meules ont été écoulées, et le magasin ne devrait pas désemplir jusqu'à Noel. 

 Plus de 4.200 meules ont été écoulées la semaine dernière et le magasin ne devrait pas désemplir jusqu'à Noel.
Plus de 4.200 meules ont été écoulées la semaine dernière et le magasin ne devrait pas désemplir jusqu'à Noel. - Abbaye de Cîteaux
Trois employés gèrent le troupeau de l'abbaye de Cîteaux, composé d'environ 250 bêtes.
Trois employés gèrent le troupeau de l'abbaye de Cîteaux, composé d'environ 250 bêtes. © Radio France - Florian Cazzola

Plus de 127.000 fromages vendus chaque année

Bien présentés dans une vitrine du magasin, les fromages partent les uns après les autres. Un, deux, trois, cinq. Les clients en profitent pour garnir leur plateau de fromage. "C'est un produit de fêtes, ajoute Marie entre deux encaissements. _Au même titre que le foie gras, le Cîteaux met en valeur une table_." Sur une tranche de pain de campagne, avec du vin, ou tout seul, par gourmandise. Les Bourguignons ont tous leurs petits secrets pour déguster cette spécialité. 

"On n'arrête pas, confesse Marie, vendeuse depuis six ans. On n'a pas une minute pour soi." Si la production n'augmente pratiquement jamais, les ventes elles sont en forte hausse. "Noel et les vacances d'été sont nos deux plus grosses périodes d'affluences, analyse le Frère Jean-Claude. Pendant les fêtes, nous doublons nos volumes de vente. Et l'été, c'est parce-qu'il y a beaucoup de touristes qui viennent visiter." Ce mercredi, plus de 400 personnes sont venues acheter des produits fabriqués à l'abbaye. Et la fromagerie ne devrait pas avoir de mal à atteindre les ventes de l'année dernière, avec 127.000 meules écoulées. 

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Tokyo, Dubaï, Cap Town, tout le monde se l'arrache

"Je passe mon temps à refuser des commandes, avoue le frère Jean-Claude, pendant visite de l'abbaye. On a beau approvisionner les grossistes. 500 pour l'un, 400 pour l'autre, ça ne suffit pas. Il nous en demande le double. Le problème, c'est que nous avons 250 bêtes, et quand il n'y a plus de lait, on ne peut plus rien faire." Toute l'année, une vingtaine de prêtres font et affinent le fromage. Et ils sont préparés pour les fêtes. Ils regroupent les vêlages pour augmenter la production en fin d'année et limiter les risques de rupture de stock

Les gens viennent de toute la région, et parfois de toute la France pour acheter le précieux fromage. Car l'abbaye se refuse d'exporter sa production, ne serait-ce que dans l'hexagone. Du coup, les grossistes font eux-mêmes les démarches pour commander et venir chercher les fromages qu'ils exportent. "Si vous voyagez à Tokyo, au Japon, vous trouverez du Cîteaux, raconte fièrement le comptable de l'abbaye. Pareil, si vous allez à Cap Town, en Afrique du Sud, là aussi vous pouvez en manger. Et à Dubaï aussi !"

Bien que les prix soient largement supérieurs à ceux pratiqués à l'abbaye de Cîteaux (environ 70 euros le kilo contre 18 en Côte-d'Or), cette spécialité bourguignonne s'arrache. "Souvent les grossistes ont déjà tout vendu avant même de les avoir exportés", confirme le frère Jean-Claude. En novembre dernier, le Cîteaux a décroché le titre de meilleur fromage au concours international de Tokyo, de quoi faire saliver un peu plus la clientèle étrangère. 

Les veaux et les femelles qui vont mettre bas sont à l'écart du reste du troupeau.
Les veaux et les femelles qui vont mettre bas sont à l'écart du reste du troupeau. © Radio France - Florian Cazzola
Le fromage de Cîteaux est vendu 18 euros/kilo au magasin de l'abbaye.
Le fromage de Cîteaux est vendu 18 euros/kilo au magasin de l'abbaye. © Radio France - Florian Cazzola
Choix de la station

À venir dansDanssecondess