Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les gilets jaunes appellent au boycott des centres commerciaux

-
Par , France Bleu Provence

Les gilets jaunes appellent au boycott des centres commerciaux et à faires leurs achats dans les commerces de proximité, afin d'aider les commerçants qui subissent les conséquences de leur mouvement depuis plusieurs semaines. Exemple à Toulon.

Les gilets jaunes à la bretelle de sortie de Bandol
Les gilets jaunes à la bretelle de sortie de Bandol © Radio France - Christelle Marquès

Toulon, France

Les gilets jaunes ont lancé mardi un appel au boycott des centres commerciaux. Ils demandent aux consommateurs de faire leurs achats dans les commerces de proximité, dans les centre-villes. Des commerces touchés par le mouvement des gilets jaunes notamment à cause des manifestations répétées le samedi dans le centre-ville. À Toulon, les commerçants affirment enregistrer une baisse de chiffre d'affaires d'au moins 50%.

"C'est un peu un moyen d'aider nos petits commerçants. nous ne souhaitons pas qu'ils pâtissent de notre mouvement. Au contraire, nous voulons qu'eux aussi, arrivent à vivre de leur travail, indique Jean-Noël, un gilet jaune de Bandol, favorable au boycott des centres commerciaux. Car même si des artisans nous soutiennent en apportant des victuailles, c'est vrai que notre mouvement a probablement eu des conséquences sur leur chiffre d'affaires", poursuit le même interlocuteur.

Une perte du chiffre d'affaires qui se vérifie dans le centre-ville de Toulon, déserté chaque samedi depuis 13 semaines. Les différents commerçants le confirment. Au tabac Bleu, le patron Philippe annonce une perte de 50 % du chiffre d'affaires de son commerce installé derrière la mairie de Toulon. Même chose pour un cafetier situé cours Lafayette. 

Commerçants et consommateurs solidaires

Tous disent soutenir le mouvement des gilets jaunes, comprenant leurs revendications, mais déplorant l'impact sur leur affaire. "Nous faisons des heures pas possibles pour un maigre salaire en dessous du SMIC. J'ai même pensé mettre mon salarié au chômage économique un moment", raconte le gérant d'un café du centre-ville. Un appel au boycott qu'ils applaudissent tous, regrettant que les gilets jaunes n'y aient pas pensé avant.

Quant aux consommateurs rencontrés à Toulon, tous sont aussi favorables à cette mesure. "Mais ça n'est pas si simple à mettre en place car dans les grandes surfaces, il y a aussi l'aspect du prix, on n'a pas toujours le choix", nuance Patrick, un Toulonnais. Edmond en revanche se dit favorable à ce boycott : "Encore faut-il que tout le monde fasse cet effort. Et l'effort doit être aussi fait au plus haut sommet de l'État" conclut-il. 

Choix de la station

France Bleu