Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Les gilets jaunes partagés entre manifester à Paris ou dans l'Yonne

vendredi 7 décembre 2018 à 19:24 Par Denys Baudin et Kevin Dufreche, France Bleu Auxerre

Rester dans l'Yonne ou monter à Paris ? Les décisions annoncées cette semaine par le gouvernement n'ont de toute façon pas calmé la colère des gilets jaunes.

Manifestation des gilets jaunes à Paris samedi dernier
Manifestation des gilets jaunes à Paris samedi dernier © Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

Les gilets jaunes vont bien mener l'acte 4 de leur mobilisation ce samedi.  Les regards sont tournés vers Paris. La capitale risque d'être de nouveau le théâtre de dégradations et d'affrontements avec les forces de l'ordre. 

"A Paris on est entendu parce qu’on est au cœur du pouvoir" - Sébastien, gilet jaune

La semaine dernière ils étaient une centaine d'Icaunais à monter à Paris, ce devrait être la même chose ce samedi. Sébastien habite en Puisaye. Il va manifester à Paris pour la première fois  : "j'en ai parlé à ma famille,  je suis chef d’entreprise,  je suis papa,  j'ai des enfants mais _je me suis dit, là il faut y aller_. Cela suffit d'être au milieu d'un rond-point et d'embêter le restant des français. Maintenant il faut aller à Paris. Je sais qu'il y a des blindés à Paris mais si personne n'y va on aura jamais rien et nos enfants seront encore plus de la panade. A Paris on est entendu parce qu’on est au cœur du pouvoir. A Auxerre je n'ai pas l'impression de servir à quelque chose"

manifester au coeur du pouvoir

"Si on nous gazait pas j'y serais aller" - Delphine, gilet jaune 

Mais d'autres craignent les débordements . Delphine soutient ceux qui manifestent dans la capitale mais elle préfère se mobiliser sur un rond-point à Sens comme chaque samedi depuis le début du mouvement : " si on ne gazait pas et qu'on ne tapait pas dessus j'y serais aller. Ceux qui y ont été sont revenus avec des points de sutures, en boitant  ou ayant mal à un bras. Ce n'est pas normal. Il faut qu'on se montre sur Sens et montrer que nous sommes toujours là et qu'il n' y aura pas de casse."

Pas envie de recevoir des coups

"C'est de pire en pire" - Olivier, gilet jaune

Olivier, de Sommecaise ,lui s'était rendu à Paris le 24 novembre : "ma femme et moi pensons que c'est dangereux. _On s'est pris les lacrymos sans distinction , là c'est de pire en pire ."De pire en pire notamment à cause des casseurs : "ça a toujours été un fléau et ça discrédite le mouvement_ avec les échauffourées."

De son côté le préfet de l'Yonne appelle publiquement les manifestants à ne pas se rendre à Paris "compte tenu des risques sérieux de troubles à l'ordre public".

Les gilets jaunes partagés entre manifester à Paris ou dans l'Yonne