Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Les "gilets jaunes" mobilisés pour le Nouvel An, dispositif de sécurité renforcé à Paris et en régions

lundi 31 décembre 2018 à 12:06 - Mis à jour le lundi 31 décembre 2018 à 16:35 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Après avoir passé Noël sur des ronds-points, des "gilets jaunes" prévoient de se rassembler pour le Nouvel An. À Paris, Bordeaux ou Toulouse, des appels à manifester ont été lancés sur les réseaux sociaux. La sécurité est renforcée dans plusieurs grandes villes de France.

 Des "gilets jaunes" rassemblés à Bordeaux, le 29 décembre 2018
Des "gilets jaunes" rassemblés à Bordeaux, le 29 décembre 2018 © Maxppp - David Thierry

Deux jours après leur "acte VII", les "gilets jaunes" prévoient de se rassembler à nouveau ce lundi soir dans plusieurs villes de France pour le réveillon du Nouvel An. Plus de 147.900 membres des forces seront mobilisés dans le pays. Le président de la République, Emmanuel Macron, doit adresser ses vœux aux Français à 20 heures.

Des rassemblements à Paris, Bordeaux ou encore à Valence

À Paris, un appel à "continuer la lutte pacifiquement et de façon festive" a été lancé sur Facebook. Les manifestants sont appelés à se rassembler  sur l'avenue des Champs-Elysées où un spectacle son et lumière et un feu d’artifice sont prévus. Lundi à la mi-journée, 62.000 personnes se disaient intéressées par l'événement et plus de 8.900 personnes prêts à participer. Par ailleurs, un groupe baptisé "gilets jaunes citoyens" dit avoir déclaré une manifestation au rond-point des Champs-Elysées ce lundi à 20 heures.

À Bordeaux, les "gilets jaunes" ont prévu de tirer un feu d'artifice à minuit depuis le pont d'Aquitaine, où ils veulent se retrouver dans la "bonne humeur". Plus de 11.000 personnes se sont dites intéressées par l'événement "ACTE 8 - Réveillon des gilets jaunes sur le Pont d'Aquitaine". Le rendez-vous est fixé à 18h30 et les casseurs ne sont pas les bienvenus, souligne l'organisateur. D'autres rassemblements pourraient avoir lieu en Gironde notamment à Audenge, sur le Bassin ou à Saint-Macaire ou encore à Langon.

À Nice, des "gilets jaunes" se sont donnés rendez-vous place Masséna mais aussi à leur "QG" de Saint-Isidore, un rond-point près de l'autoroute A8.

À Toulouse, un appel au rassemblement est lancé sur la place Esquirol à partir de 23 heures. Sur Facebook, l’événement "Réveillon des Gilets Jaunes Toulouse" comptait près de 120 participants et 550 personnes intéressées ce lundi à la mi-journée. 

À Valence mais aussi à Tain-l'Hermitage dans la Drôme, des manifestants prévoient de réveillonner sur un rond-point à la sortie de l’autoroute A7. "On va se faire un bon repas et écouter de la musique. Et surtout on va continuer la résistance, c'est important de pas lâcher quoi qu'il en soit", a précisé Isabelle, maman de deux enfants à France Bleu Drôme Ardèche. Même chose au Pouzin (Ardèche), à Tournon (Ardèche) ou encore Pizançon (Drôme). 

À Belfort, des "gilets jaunes" se sont donnés rendez-vous vers 23h30, a priori devant la mairie.

À Limoges, une marche est prévue en ville vers 23 heures.

À Quimper et Concarneau dans le Finistère, les "gilets jaunes" se sont réinstallés sur des ronds-points évacués il y a une dizaine de jours. Certains prévoient de réveillonner sur place.

Des festivités et des rassemblements très surveillés

Au total,"147.935 personnels, forces de l'ordre, de sécurité civile et militaires de l'opération Sentinelle seront mobilisés sur l'ensemble du territoire", a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué diffusé dimanche soir, un chiffre légèrement supérieur à 2017 avec près de 140.000 effectifs déployés.
 

Points de filtrages, contrôles dans les transports en commun, restriction de circulation dès 16 heures autour des Champs-Elysées et de la place de l'Etoile : pour éviter les débordements, la préfecture de police a renforcé la sécurité à Paris. 12.000 policiers seront mobilisés dans la capitale a précisé Michel Delpuech sur la chaîne LCI. 6.000 gendarmes, militaires, pompiers et secouristes, complètent le dispositif. Alcools et engins pyrotechniques sont interdits à l'intérieur du périmètre de sécurité mis en place par la préfecture de police et "des palpations de sécurité, des fouilles de bagages et de véhicules" pourront avoir lieu. Des contrôles dans les transports en commun (gratuits à partir de 17h jusqu'au 1er janvier 12 heures) et dans les gares sont aussi planifiés, ainsi que sur les axes routiers dans l’ensemble de la région parisienne.

  - Visactu
© Visactu

La sécurité est aussi renforcée dans les grandes villes où des appels au rassemblement ont été lancés par les "gilets jaunes". La préfecture des Alpes-Maritimes a notamment annoncé des "moyens en policiers et gendarmes très importants" pour la nuit du réveillon dans le département. La vente et l'achat de feux d'artifice sont interdits jusqu'au mercredi 2 janvier inclus. La consommation d'alcool est également interdite dans les rues et sur la plage entre 23 heures et 5 heures du matin.

À Marseille et dans les Bouches-du-Rhône, 284 policiers et près de 350 gendarmes sont mobilisés pour ce passage à la nouvelle année. En outre, 741 policiers et gendarmes sont déployés sur plus de 318 points de contrôles routiers jusqu'au 2 janvier.

En Seine-Maritime et dans l'Eure, en plus de la mobilisation des forces de sécurité et de secours, de nombreux contrôles routiers sont aussi annoncés. Les préfectures appellent les automobilistes à être vigilants aux abords des ronds-points qui pourraient être occupés par des manifestants.

Enfin, à Saint-Étienne dans la Loire, où deux ronds-points sont toujours occupés par des "gilets jaunes", la préfecture a annoncé un renfort de CRS dans le centre-ville pour cette nuit du réveillon.