Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Les gilets jaunes sarthois à la recherche d'un second souffle

dimanche 25 novembre 2018 à 17:40 Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine

Sans leader, sans porte-parole, le mouvement ne parvient pas à se structurer. Les gilets jaunes, moins nombreux que la semaine dernière, cherchent toutefois à inscrire leur action dans la durée. Souvent en ordre dispersé. Le maintien des barrages filtrants sur les ronds-points fait notamment débat.

Le rond-point de l'Océane au Nord du Mans reste le principal lieu de blocage
Le rond-point de l'Océane au Nord du Mans reste le principal lieu de blocage © Radio France - Bertrand Hochet

Le Mans, France

Parmi les gilets jaunes les plus tenaces, ils sont nombreux comme Thibault, debout devant un feu de palettes, au rond-point de l'Océane, au Nord du Mans, à s'interroger sur l'utilité de nouveaux blocages. Ce n'est plus très populaire, remarque le jeune homme : "il faut faire les barrages filtrants le weekend. En semaine, nous devons laisser les gens tranquilles!" Après plus d'une semaine de mobilisation, les manifestants, de moins en moins nombreux, imaginent d'autres façons de se faire entendre. 

Régine, par exemple, présente le cahier de doléances qu'elle veut envoyer à Emmanuel Macron. Plusieurs pages sont déjà remplies. Elle énumère: "on traverse la rue mais on ne trouve pas de boulot ! _Marre des taxes, marre de bosser pour une retraite de misère_. Une femme écrit même que sa pension de réversion lui a été diminuée à trois reprises depuis la mort de son mari ! Aidez-nous !  "

Les barrages filtrants ont été plus nombreux samedi que dimanche. - Radio France
Les barrages filtrants ont été plus nombreux samedi que dimanche. © Radio France - Bertrand Hochet

Plus loin sur ce rond-point de l'Océane, Roxane et Christian, un couple de retraités, plus discret, réfléchit à des actions non violentes :"par exemple tous ensemble décider de ne pas verser notre tiers provisionnel aux impôts ou décider de fermer nos comptes en banque". Mais "c'est sans doute vraiment utopique", reconnaissent les deux Sarthois. Plus concrètement, l'idée d'une nouvelle manifestation, comme celle de samedi au Mans, est aussi en train de germer (peut-être le samedi 1er décembre). De même que l'occupation de bâtiments publics.

Désigner des représentants? Un(e) porte-parole ? 

Dans le même temps, c'est la question d'une éventuelle structuration du mouvement qui se pose. "On a des revendications, mais pas de leader", se désole Jean-Claude, commerçant retraité de Beaufay qui a manifesté avec 400 autres personnes samedi, dans les rues du Mans. Mais la question fait débat : "ce n'est pas utile, on décide ensemble", argumente Dominique, très mobilisé sur les barrages filtrants du rond-point de l'Océane depuis une semaine. Ce qui est sûr, c'est qu'il ne faut pas admettre les manifestants les plus violents, tranche Thibault. Ils n'ont pas leur place dans le mouvement, prévient le jeune homme : "il y en a quelques uns, comme partout, malheureusement. Il faut les dégager si on veut tenir longtemps".

ARCHIVE : Samedi, environ 400 gilets jaunes ont manifesté en centre-ville du Mans

Les gilets jaunes sont également décidés à modifier leur manière de communiquer. Ce sujet semble faire consensus. Le mouvement délaisse quelque peu les réseaux sociaux qui lui ont pourtant permis de voir le jour, reconnait Mélanie : "les gendarmes et les policiers surveillent Facebook. Ils savent par conséquent où sont les points de rassemblement". Certains gilets jaunes assurent ainsi échanger désormais via la messagerie Telegram, réputée pour être plus sécurisée.

Les gilets jaunes ont des revendications variées. - Radio France
Les gilets jaunes ont des revendications variées. © Radio France - Bertrand Hochet