Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les gîtes du Poitou veulent dépoussiérer leur image pour concurrencer Airbnb

-
Par , France Bleu Poitou

L'association des Gîtes de France dans la Vienne tient son assemblée générale ce jeudi 16 mai. L'occasion de discuter de l'avenir, et notamment de la manière dont promouvoir leur offre face à des géants de la location entre particuliers comme Airbnb.

Les gîtes de France veulent dépoussiérer leur image dans le Poitou
Les gîtes de France veulent dépoussiérer leur image dans le Poitou © Maxppp - Sebastien JARRY

Nouvelle-Aquitaine, France

On en compte 627 dans le Poitou. Les gîtes ruraux ont démarré leur saison. Dans la Vienne, ces débuts sont plutôt prometteurs. Un point positif qui sera sans nul doute abordé au cours de l'assemblée générale de l'association des Gîtes de France dans le département ce jeudi. Depuis plusieurs années maintenant, ces établissements doivent faire face à la concurrence directe de plateformes de location entre particuliers, comme Airbnb. 

Baisse du nombre de nuitées dans les Deux-Sèvres

Dans les Deux-Sèvres, le nombre de nuitées passées dans les gîtes diminue progressivement ces dernières années. "On est passé de 16,3 semaines de "location" de gîte en moyenne pour l'année 2017, à 14,83 semaines en 2018" détaille Brigitte Audouin, directrice de Gîtes de France dans le département. "À quoi est-ce dû ? On a quelques idées (...) C'est vrai que les plateformes nous font quand même du tort, et notamment Airbnb (...) On ne lutte pas avec les mêmes moyens" déplore la responsable.

Pour tenter de faire le poids, justement, les Gîtes de France ont lancé une campagne de communication nationale. L'idée c'est de promouvoir leur image, auprès des jeunes notamment.  Ces établissements ont également adapté leur manière de fonctionner, pour coller aux nouvelles habitudes de leurs clientèle "Les réservations tardives sont devenues la règles (...) La sacro-sainte semaine de vacances complète dans nos gîtes, on y a renoncé (...) On ouvre désormais les réservations même si c'est seulement pour quelques jours" explique Michel Dubreuil, président de Gîtes de France dans la Vienne.