Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Le combat des salariés de GM&S Industry pour sauver leurs emplois en Creuse

En Creuse, les salariés de GM&S toujours mobilisés pour sauvegarder plus d’emplois

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry, France Bleu Creuse, France Bleu Limousin, France Bleu

Alors que la reprise du site de la Souterraine a été actée par le tribunal de commerce de Poitiers ce jeudi, les salariés de GM&S dans la Creuse continuent à se mobiliser. Après une opération escargot de la Souterraine à Guéret, ils ont pu rencontrer le préfet

Environ 200 personnes sont venues soutenir les GM&S à Guéret.
Environ 200 personnes sont venues soutenir les GM&S à Guéret. © Radio France - Benjamin Billot

Guéret, France

Après la décision du tribunal de commerce de Poitiers de valider la reprise du site GM&S de la Souterraine dans la Creuse par la groupe GMD, les salariés de l'équipementier automobile continuent de se mobiliser. Ce samedi matin, ils ont organisé une opération escargot entre le site de leur usine et Guéret avant de se retrouver place Bonnyaud. Après avoir été bloqués par les CRS, les salariés seront finalement reçus par le préfet. Près de 200 personnes sont venues sur place pour les soutenir.

Les salariés se mobilisent notamment pour faire pression sur le groupe GMD qui va reprendre le site de la Souterraine, et sauver plus d'emplois que les 120 prévus dans l'offre de reprise, sur 277 aujourd'hui. Les GM&S réclament également un meilleur accompagnement et des indemnités plus élevées pour ceux qui seront licenciés.

Le tribunal de commerce de Poitiers a validé ce jeudi l'offre de reprise de l'équipementier automobile par le groupe GMD. Alain Martineau, le patron de GMD, est attendu ce lundi sur le site pour prendre possession des lieux.

Choix de la station

France Bleu