Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Bastia : Les habitants de la Cité des Monts ouvrent leurs appartements pour contrer le projet de démolition

-
Par , France Bleu RCFM

Les membres du collectif des habitants de la cité des Monts à Lupino ont ouvert leurs portes ce jeudi. Parmi les visiteurs, PIerre Savelli, le maire de Bastia mais aussi François Tatti, président de la communauté d'agglomération de Bastia (CAB).

Les bâtiments 32 et 33 de la cité des Monts à Lupino vont être détruits et remplacés par de nouvelles résidences.
Les bâtiments 32 et 33 de la cité des Monts à Lupino vont être détruits et remplacés par de nouvelles résidences. © Radio France - Marion Bargiacchi

Lupino, Bastia, France

Ils sont une quinzaine assis sur les bancs en bois verts. Devant les yeux de ces habitants historiques du quartier de Lupino à Bastia, les immeubles 32 et 33, la cité des Monts. Deux bâtiments qui doivent être détruites pour laisser place à de nouveaux bâtiments plus modernes. Le projet a été discuté lundi lors d'un conseil de la communauté d'agglomération de Bastia (CAB) et lors d'un comité de pilotage ce jeudi 25 juillet. Pourtant, les membres du collectif ne se découragent pas et veulent sauver leurs appartements de la démolition.

Opération portes ouvertes

Parmi ceux qui laissent volontiers entrer chez eux, Pam. Installée depuis 50 ans, elle a tout construit ici: son mariage, ses enfants, son quotidien. Elle a aussi pris le temps de créer son chez elle. Des meubles, des tableaux, les cadres avec les photos des enfants et des petits enfants : "Le petit salaire que l'on avait, on l'a investi ici pour vivre correctement. Avec tout ce que l'on a payé pour rendre ces appartements confortables, on les aurait acheté au moins trois fois", explique celle qui prend plaisir a pouvoir accueillir les siens dans son cocon. Mais ici, tous sont locataires. 

C'est aussi le cas d’Éliane Inetti. Porte-parole du collectif, elle représente ceux qui ont peur de partir d'ici : "Vous vous imaginez à notre âge, faire des cartons, embarquer tous nos souvenirs ? On ne sait pas où on va nous mettre, ni quand." Alors quand une partie des décideurs du projet arrivent, dont Pierre Savelli, le maire de Bastia, elle le prend à parti sur le parking de la résidence : "Personne ne s'est occupé de nous pendant 50 ans. Nous sommes la racaille dont personne ne veut !"

Ce projet concerne 750 logements, 2000 habitants. L'urbanisation du quartier nécessite ça ! - Pierre Savelli

Echange entre des habitants et Pierre Savelli, le maire de Bastia.

Un échange vigoureux qui se poursuit jusque dans l'appartement d’Éliane.

Une rencontre programmée prochainement

Une fois à l'intérieur, le maire de Bastia veut mettre les points sur les i : "Si vous aviez mis tout ce que vous avez investi dans un crédit, vous seriez propriétaire aujourd'hui ! Comment faire pour que de jeunes corses s'installent dans le quartier et puisse accéder à la propriété ? C'est en ça que ce programme est nécessaire".  Mais rassurer également les locataires : ils seront relogés où ils le souhaitent, toutes les démarches seront prises en charge et en passant dans des logements un peu plus petits, ils pourront recommencer à percevoir des aides au logement qu'ils ne reçoivent plus dans leur T4 s'ils sont seuls. Il promet de rencontrer le collectif sous peu.

Chez Éliane, habitante de la cité des Monts.

Le salon d’Éliane, installée depuis près de 50 ans. - Radio France
Le salon d’Éliane, installée depuis près de 50 ans. © Radio France - Marion Bargiacchi
La vue depuis l'appartement d'Eliane. - Radio France
La vue depuis l'appartement d'Eliane. © Radio France - Marion Bargiacchi
Choix de la station

France Bleu