Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Des suppressions de lits et des emplois menacés au centre hospitalier de Vitteaux

jeudi 23 novembre 2017 à 22:19 Par France Bleu Bourgogne, France Bleu Bourgogne

Plus de 150 personnes se sont mobilisées, ce jeudi après-midi, devant l'hôpital de Vitteaux pour dénoncer le plan de restructuration de leur centre hospitalier. Au 1er février prochain, l'unité de médecine, qui accueille actuellement 15 lits, devrait fermer.

A l'appel de l'intersyndicale CGT-FO-CFDT, plus de 150 personnes ont défilé hier, ce jeudi, dans les rues de Vitteaux.
A l'appel de l'intersyndicale CGT-FO-CFDT, plus de 150 personnes ont défilé hier, ce jeudi, dans les rues de Vitteaux. © Radio France - Florian Cazzola

Vitteaux, France

Pendant une heure, la circulation était quasiment impossible dans les rues de Vitteaux, en Côte-d'Or, et pour cause. Plus de 150 personnes, habitants, élus et syndiqués, ont manifesté, ce jeudi après-midi, contre le "plan de retour à l'équilibre" qui concerne leur hôpital. En février 2018, l'unité de médecine du centre hospitalier - qui compte actuellement 15 lits - devrait fermer. Plusieurs salariés risquent de ne pas voir leur emploi renouvelé.

Amandine MONARD, le maire d'Alise-Sainte-Reine.

. En février 2018, l'unité de médecine du centre hospitalier - qui compte actuellement 15 lits - devrait fermer. - Radio France
. En février 2018, l'unité de médecine du centre hospitalier - qui compte actuellement 15 lits - devrait fermer. © Radio France - Florian Cazzola

"Un sentiment de honte pour le personnel"

A l'appel de l'intersyndicale CGT-FO-CFDT, les salariés sont descendus dans la rue. "A chaque fois, on nous parle d'argent, Franck Lamènière, secrétaire CGT des hôpitaux du Nord Côte-d'Or. Dans la santé, ça nous fait quand même bizarre de parler en permanence d'économies."

"Une personne de 56 ans qui a fait un AVC et qui ne peut plus être autonome : avant on l'envoyait en Unités de soins longue durée. Le service était spécialisé, mais à présent on doit l'envoyer en médecine. On ne met pas les personnes dans les bons lits. Au niveau du personnel, c'est un sentiment de honte." Franck Lamènière, secrétaire CGT des hôpitaux du Nord Côte-d'Or.

Près d'une dizaine d'élus a également défilé, dans le cortège, pour tenter de peser dans la bataille. "Il y a 5, 7 ans, on a fait des travaux à Vitteaux et aujourd'hui on ferme les services, colère Amandine Monard, le maire d'Alise-Sainte-Reine. Ce n'est pas des restructurations qui permettent des économies et qui permettent d'aller vers le haut. Ce n'est pas réfléchi, pas muri. Il faut que ça s'arrête." Un sentiment de résignation, d'autant que dans le centre hospitalier de sa commune, l'unité de soins longue durée (USLD), qui comptait 24 lits, a déjà fermé, il y a quelques jours.

Aujourd'hui, les habitants redoutent la mort de leurs communes. Le centre hospitalier est un des principaux employeur dans le secteur. "Personne ne pense à nous, regrette Paulette, une habitante. Où va t-on devoir aller pour se faire soigner ? Si ça continue comme ça, tout le monde partira de Vitteaux, voilà."

Le centre hospitalier de Haute Côte-d’Or, emploie près de 1300 personnes sur cinq sites dans le nord du département. A Montbard, Châtillon-sur-Seine, Saulieu, Vitteaux et Alise-Sainte-Reine.

Au 1er février prochain, l'unité de médecine, qui accueille actuellement 15 lits, devrait fermer.  - Radio France
Au 1er février prochain, l'unité de médecine, qui accueille actuellement 15 lits, devrait fermer. © Radio France - Florian Cazzola
Les habitants de Vitteaux se mobilisent contre la fermeture de leur centre hospitalier. - Radio France
Les habitants de Vitteaux se mobilisent contre la fermeture de leur centre hospitalier. © Radio France - Florian Cazzola