Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Des habitants du quartier de Figuerolles se battent contre un projet immobilier à Montpellier

vendredi 11 janvier 2019 à 18:22 Par Julien Penot, France Bleu Hérault

Une opération immobilière suscite la colère des riverains du quartier de Figuerolles à Montpellier. Ils s'opposent à la construction de 137 logements, 151 places de parking et deux locaux d'activité. Le collectif "Figuerolles en Friche" demande l'annulation du permis de construire.

La Friche de Mimi, rue Adam de Craponne, dans le quartier Figuerolles, à Montpellier
La Friche de Mimi, rue Adam de Craponne, dans le quartier Figuerolles, à Montpellier © Radio France - Julien Penot

Montpellier - France

La Friche de Mimi, lieu emblématique du quartier de Figuerolles, bientôt réduite en poussière. Le site va laisser place à 137 logements, 151 places de parking et deux locaux d'activité. De quoi agacer les riverains, comme Florelle qui habite depuis six ans rue Adam de Craponne : 

Je trouve que c'est un scandale : détruire des lieux qui ont une histoire, qui seraient propices à être des lieux culturels et de regroupement. 

"Les détruire pour le fric, et au final, ceux qui souffrent, c'est les gens du quartier." Même constat pour Véronique qui s'inquiète des nuisances sonores et de la pollution : "On va avoir deux bâtiments très grands de part et d'autre, qui vont détruire l'unité architecturale du quartier de Figuerolles."

On va avoir deux bâtiments très grands de part et d'autre, qui vont détruire l'unité architecturale du quartier de Figuerolles - Véronique, habitante du quartier de Figuerolles.

Un collectif créé pour demander l'annulation du permis de construire

Autrefois une scierie, la Friche de Mimi est devenue un lieu artistique sous l’impulsion de Mimi Vergnes. Elle y accueillait le théâtre de "La Vista", la Radio Lenga D'oc et la compagnie de la Rampe. Aujourd'hui, un collectif se bat pour conserver ce site culturel menacé par le projet immobilier. "Figuerolles En Friche"(FIEF), créé en juillet 2018, compte une cinquantaine de membres et souhaite l'annulation du permis de construire accordé par la mairie le 12 novembre dernier. Pour Etienne, l'un des membres du collectif, toute l'identité du quartier est passée aux oubliettes : "C'est un lieu culturel et de convivialité qui disparaît, et sans concertation avec les habitants." Figuerolles En Friche a d'ailleurs organisé une réunion vendredi 11 janvier pour présenter un recours gracieux contre le permis de construire. 

Un nouveau lieu culturel mis à disposition

Face à la grogne des riverains, la mairie de Montpellier se défend en rappelant que les terrains sont privés. "Si quelqu'un veut vendre son terrain, s'il le fait de façon tout à fait légal, avec un permis de construire qui est dans les clous de ce qui est demandé dans les cahiers des charges, il n'y a pas de raison de refuser", détaille Isabelle Marsala, adjointe à la culture. L'élue comprend la colère des habitants mais "la ville ne peut pas acheter tous les terrains", regrette t-elle. 

La ville ne peut pas acheter tous les terrains - Isabelle Marsala, adjointe à la culture

Il y a six mois la mairie a rénové La Chapelle Gély pour sauvegarder les associations culturelles et l'activité des artistes . Cette fabrique artistique, proche du quartier de Figuerolles, permettra d'accueillir des événements culturels. 

Reportage auprès des habitants du quartier de Figuerolles, à Montpellier