Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Paris, les habitants du quartier des Halles manifestent contre Airbnb

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une trentaine de personnes ont manifesté ce vendredi après-midi autour du quartier des Halles à Paris. A l'origine de cette contestation, l'association Droit au logement et le collectif Paris vs BNB. Ils reprochent notamment à la plateforme le dépeuplement du centre touristique parisien.

Les membres de l'association Droit au logement et du collectif Paris Vs BnB sont partis de la place du Châtelet et ont manifesté dans le quartier des Halles
Les membres de l'association Droit au logement et du collectif Paris Vs BnB sont partis de la place du Châtelet et ont manifesté dans le quartier des Halles © Radio France - Thomas Vichard

Paris, France

"Les touristes à l'hôtel, les familles dans les logements !" Voilà l'un des slogans brandi en étendard par le groupe de contestataires dans les rues du quartier des Halles ce vendredi après-midi.  Car, selon la trentaine de manifestants, en utilisant les appartements du centre de Paris, Airbnb prive les mal-logés de vraies habitations. Ils finissent donc dans des hôtels, sans aucune stabilité. C'est notamment le cas de Prince : "A tout moment on peut vous déplacer ! On m'a mis dans un endroit et du jour au lendemain on m'a dit "Vous devez partir d'ici, pour telle raison", je n'ai même pas eu le temps de prendre mes affaires". 

Des écoles fermées à cause d'Airbnb ? 

Et l'impact sur les mal-logés ne serait pas le seul problème de la plateforme de logements collaboratifs. Toujours selon les associations, Airbnb ferait également fermer des écoles. Camille est une parent d'élève du quartier Etienne Marcel , elle a constaté la fermeture de deux écoles maternelle près de chez elle : "C'est un cercle vicieux ! S'il n'y a plus d'enfant, il n'y a plus d'école, et s'il n'y a plus d'école, les familles ne veulent pas s'installer. Donc, finalement Airbnb en profite et récupère ces logements..."

Des affiches comme celles-ci ont été placardisées dans le quartier durant la manifestation - Radio France
Des affiches comme celles-ci ont été placardisées dans le quartier durant la manifestation © Radio France - Thomas Vichard

Il faut aussi prendre en compte les troubles que peuvent causer ces locations temporaires. "Dans des appartements de trois pièces, il peut y avoir jusqu'à 10-12 personnes, qui se regroupent pour faire la fête. Et c'est une souffrance pour toute la copropriété... Cela entraîne le découragement des voisins et souvent leur départ, et ça détruit le fonctionnement normal des copropriétés", explique François Chauvet, résident du quartier Montorgueil à Paris, et très investi contre les Airbnb. 

Paris : ville où il y a le plus d'annonces Airbnb au monde

Le porte-parole de l'association Droit au logement, Jean-Baptiste Héraut voudrait lui que la municipalité de Paris agisse comme d'autres villes très touristiques. A l'image de New York, qui interdit désormais la location d'un logement sans l'habitant qui l'occupe habituellement. En résumé : une location de chambre. 

Paris est la ville qui compte le plus de propositions de locations en Airbnb au mondre, soit près de 60.000 annonces.

Choix de la station

France Bleu