Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Les hôteliers sans clientèle dans les Vosges : "On ne voit pas le bout du tunnel" selon leur président

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Tant que les cafés et restaurants ne seront pas rouverts, les hôtels n'attireront pas la clientèle dans les Vosges. C'est le constat amer du président de l'Union des métiers de l'industrie hôtelière dans le département.

L'Union des métiers de l'industrie hôtelière regroupe 370 adhérents dans les Vosges (photo d'illustration)
L'Union des métiers de l'industrie hôtelière regroupe 370 adhérents dans les Vosges (photo d'illustration) © Maxppp - Lionel Vadam

Des "hôtels désertés" : voilà comment Xavier Grimon décrit la situation de ce week-end pourtant prolongé et ensoleillé de l'Ascension. Le président de l'Umih 88, l'Union des métiers de l'industrie hôtelière des Vosges qui compte 370 adhérents, est amer. Le département, destination nature par excellence, attire des touristes de proximité mais l'hôtellerie n'en profite pas.

Explication : dans les Vosges, les établissements sont adossés pour la plupart à un restaurant et tant que les bars-restaurants restent fermés, les hôtels - qui n'ont jamais été astreints à la fermeture pendant le confinement - n'ont aucun intérêt à ouvrir leurs portes.

"On n'a pas d'offre de restauration, c'est difficile de marcher sur une patte", indique Xavier Grimon, lui-même hôtelier-restaurateur à Vincey. "Avec la règle des 100 km, les gens viennent se promener en journée et repartent chez eux le soir. L'hôtellerie ce week-end ne marche pas."

"Il y a beaucoup d'hôtels dans le département qui sont carrément fermés", poursuit Xavier Grimon. 

Les visiteurs veulent une table le soir. Il faut que ce soit un moment de détente et de relaxation, pas un moment confiné. Ils ne veulent pas se reconfiner dans une chambre et on les comprend, forcément !

Le président des hôteliers-restaurateurs ajoute, en forme de cri d'alarme : "On nous a fermé nos restaurants, nos bars. Nous ne voyons pas le bout du tunnel, il faut que l'on puisse ouvrir l'ensemble de nos établissements dans le département. Aussi bien les cafés, les restaurants, les hôtels, les discothèques pour que l'activité reprenne et que les gens puissent se sentir un peu en vacances."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu