Économie – Social

Les intermittents mobilisés pour défendre leur régime

Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine jeudi 27 février 2014 à 12:20

Manifestation des intermittents du spectacle à Paris en octobre 2013
Manifestation des intermittents du spectacle à Paris en octobre 2013 © MaxPPP

La CGT appelle à manifester ce jeudi contre les projets de réforme du régime de l'intermittence du spectacle. Dans le cadre des négociations sur la convention de l'assurance chômage, le patronat remet en cause ce statut qui concerne au moins 500 personnes en Touraine et plus de 100.000 en France.

Dans le monde du spectacle, l'un des plus gros employeurs de Touraine est la "Compagnie off". Cette compagnie d'arts de la rue, reconnue mondialement, fait appel à une quarantaine d'intermittents sur chacune de ses tournées, pour 30.000 heures déclarées. Il y aurait 500 à 600 intermittents du spectacle en Indre-et-Loire.

Et le problème, pour le directeur de la Compagnie off, Philippe Frélon, ce n'est pas l'intermittence, mais les entreprises qui profitent de ce statut pour payer leurs employés moins cher et moins longtemps. Des entreprises qui n'ont souvent rien à voir avec le monde de la culture.

"Dans l'audiovisuel, beaucoup de postes pourraient être mensualisés."

le Directeur de la Compagnie Off Philippe Frélon

"Tout le monde a peur" chez les intermittents