Économie – Social

Les intermittents prêts à hausser le ton dans la Loire

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 18 juin 2014 à 14:22

Manifestation des intermittents du spectacle
Manifestation des intermittents du spectacle © MaxPPP

Mardi soir, une représentation des "Noces de Figaro" à l'Opéra Théâtre de Saint-Étienne a été annulée par des intermittents inquiets de leur situation après la révision de leurs conditions d'indemnisation chômage. Ils sont à bout et souhaiteraient en finir avec l'image négative qui leur colle à la peau.

Les intermittents ont commencé à hausser le ton dans la Loire avec l'annulation de la réprésentation des noces de Figaro, mardi soir à l'Opéra théatre de Saint-Étienne. La menace d'autres annulations pèse sur les prochaines semaines alors qu'on est entré dans la période chargée des spectacles d'été. Un moment durant lequel les intermittents sont en position de force dans leur contestation des nouvelles règles de leur indemnisation chômage. Ce mercredi soir, ils ont distribué des tracts avant le concert de Bernard Lavilliers au Zenith et ils imaginent d'autres interventions qui pourraient mener à des annulations de spectacle.

Les intermittents souffrent parfois d'un déficit d'image. Des hommes et des femmes qui profitent de leur statut pour travailler peu et bénéficier du système comme cela s'entend parfois.

On ne se la coule pas douce. Quand je suis payé par Pole Emploi, je profite de mon fils que je ne vois jamais. C'est pas juste un boulot où on passe notre temps à pousser des boutons.Quand on se repose c'est qu'on en a physiquement besoin.

Intermittents BOB Fred

Pour être couverts par le chômage, les intermittents doivent obtenir un "statut" après 507 heures de travail dans l'année. Et la réforme rend l'accession à ce statut encore plus difficile qu'avant. D'où ces actions pour bloquer les spectacles, comme mardi pour les Noces de Figaro. Mais pour tous, c'est une douleur.

J'ai envie de m'excuser de ce qu'on fait, mais c'est notre seul moyen d'expression. Voir des artistes qui ont les larmes aux yeux, c'est une horreur.

Intermittents BOB Lauris

Et parmi les spectacles à venir ces prochains jours qui pourraient être visés par des actions des intermittents, le Rhino Jazz Festival du 27 juin au 12 juillet et le festival des 7 collines du 2 au 11 juillet.

Partager sur :