Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les laboratoires de biologie médicale appelés à fermer leurs portes pendant trois jours en Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

Les réunions de négociations n'ont rien donné : les syndicats de biologistes appellent de nouveau à la grève dans les laboratoires de biologie médicale.

Le laboratoire Biolaris Avenue Robert Buron à Laval sera fermé pendant trois jours.
Le laboratoire Biolaris Avenue Robert Buron à Laval sera fermé pendant trois jours. © Radio France - Aurore Richard

Département Mayenne, France

Les laboratoires de biologie médicale en Mayenne et partout en France sont appelés à se mettre en grève et à fermer leurs portes toute la journée ce mardi, mercredi et jeudi 22, 23 et 24 octobre. Un appel lancé par six organisations, quatre syndicats de biologistes (SDB, SNMB, SLBC, SJBM) et les groupes de laboratoires de biologie médicale membres de l’APBM.

Les laboratoires de proximité menacés ?

Ils protestent contre une baisse de 170 millions d'euros de leur budget en 2020, alloué par l'Assurance Maladie. Les syndicats craignent des fermetures de laboratoires de proximité et des licenciements de personnels, notamment en milieu rural. 

La Mayenne serait particulièrement concernée. Conséquences, les patients devront faire plus de kilomètres pour faire une prise de sang, ou iront aux urgences, déjà saturées, selon les syndicats.

"Ni le succès de la grève partielle du 23 septembre au 1er octobre - 95% de laboratoires de biologie médicale fermés sur le territoire et plus de 300 000 signatures de la pétition - ni les réunions du 1er et 17 octobre entre les représentants des biologistes médicaux et la CNAM n’ont permis des avancées significatives", écrivent les syndicats. 

"Contrairement à ce qu’affirme l’Assurance maladie, les propositions - baisse du financement de plus de 10 % en 3 ans - qu’elle persiste à faire à notre profession, sous la pression du gouvernement, nous placent dans une situation de rupture économique majeure et de dégradation inéluctable de l’offre de biologie médicale de proximité" ajoutent-ils.

Les cas urgents habituellement traités dans ces laboratoires seront transférés vers l’hôpital public le plus proche. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu