Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les lecteurs du Crestois soutiennent leur journal

mardi 7 novembre 2017 à 6:19 Par Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme Ardèche

La direction du Crestois a voulu mettre en garde les lecteurs sur l'avenir du journal. Un avenir fragile vu la baisse des ventes.

Visites lors des portes ouvertes du Crestois en octobre dernier
Visites lors des portes ouvertes du Crestois en octobre dernier - Le Crestois

Crest, France

Devant la baisse continue des ventes, l'équipe du Crestois met en garde les lecteurs. Si rien n'est fait l'hebdomadaire du val de Drôme pourrait mourir de sa belle mort. Le Crestois se heurte à ce que connaît toute la presse écrite en France: la forte concurrence du net.

Des ventes en baisse

5.000 exemplaires vendus toutes les semaines dans les années 80, un peu plus de 3.000 aujourd'hui. La direction y voit la concurrence d'internet et le désintérêt pour la presse écrite d'où cet appel aux lecteurs. Des lecteurs qui ont répondu présent. Selon le patron du Crestois Jean-Baptiste Bourde, le taux de réabonnement a fortement augmenté fin octobre; il a également enregistré plusieurs nouveaux abonnements.

L'avenir passe par internet

Pas question pour la direction d'abandonner le papier, mais il faut le compléter par un site internet digne de ce nom qui permettra au public d'être informé plus rapidement. Le journal papier serait alors réservé aux articles de fonds et resterait un hebdomadaire. Aujourd'hui Jean-Baptiste Bourde est à la tête de deux activités en profonde mutation : une imprimerie et un journal le tout en une seule entreprise familiale qui fêtera en Avril prochain ses 118 ans. Il est temps de moderniser l'un et l'autre en même temps.