Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les livreurs à vélo de Deliveroo manifestent à Bordeaux

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

Des livreurs à vélo de Deliveroo ont manifesté ce vendredi à Bordeaux contre un changement sur les fiches de paie. Ce n'est plus le tarif horaire qui s'applique mais un tarif à la course. Pour certains, c'est 300 euros de moins par mois.

Deliveroo - Illustration
Deliveroo - Illustration © Maxppp -

Les coursiers à vélo de Deliveroo, qui apportent des plats directement préparés dans le restaurant de votre choix, ont les jambes coupées. Ils ont reçu un message de leur direction nationale les informant que leur contrat était cassé et qu'il était remplacé par un autre. Les coursiers seront désormais tous payés à 5 euros la course et non plus à 7,5 euros de l'heure. Ceux qui gagnent l'équivalent d'un SMIC par mois, vont perdre 300 euros par mois.

Un nivellement par le bas insupportable

Déjà l'été dernier, l'instauration du paiement à la course avait été plutôt mal reçue. A l'époque, inquiets, les livreurs bordelais avaient exigé des garanties. Leur direction affirmant que leur contrat ne serait pas changé. Aujourd'hui, Ils estiment que la confiance est largement rompue. Et en guise de protestation, ils se sont rassemblés ce vendredi matin devant le siège bordelais de Deliveroo, cours St Louis. Une délégation a été reçue. Un recours devant la justice est aussi envisagé.

"Je vais avoir du mal à payer mes études" : reportage avec les livreurs de Deliveroo de Pascal Pierozzi

De son côté, dans un communiqué, Deliveroo assure que "90% des livreurs ont opté pour cette nouvelle tarification" et que ceux qui l'ont déjà choisi "au cours des 3 derniers mois ont vu leurs revenus croître de 7%".