Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les lycées de Montpellier mobilisés contre la politique du gouvernement

mardi 3 avril 2018 à 18:18 Par Elena Louazon, France Bleu Hérault

Plusieurs établissements scolaires étaient bloqués ce mardi matin à Montpellier. Les élèves mobilisés se sont joints à la manifestation des cheminots, partie en début d'après-midi.

Environ 500 étudiants et lycéens ont manifesté ensemble dans les rues de Montpellier
Environ 500 étudiants et lycéens ont manifesté ensemble dans les rues de Montpellier © Radio France - Sarah Gilmant

Montpellier, France

Plusieurs lycées de Montpellier ont été bloqués ce mardi matin par des élèves mobilisés en soutien aux cheminots en grève, aux étudiants victimes de violences à la fac de droit, mais aussi aux étudiants engagés contre contre la loi Vidal. Des poubelles entassées devant les portes barraient l'accès aux lycées Joffre, Clémenceau et Frédéric Bazille, tôt ce mardi matin. Au lycée Mermoz, un barrage filtrant a été mis en place par des élèves. 

Vers 9h30, des feux de poubelles aux abords de l'établissement ont forcé l'interruption du trafic des tramway 1 et 4.

En fin de matinée, les lycéens mobilisés se sont dirigés vers la faculté de droit et de science politique de Montpellier réouverte quelques heures plus tôt, après 12 jours de fermeture. Ils ont été rejoints par des étudiants de l'université Paul Valéry, et des lycées Guesde et Monnet.

Des CRS ont été aspergés de peinture lors de ce rassemblement. 

Avec les cheminots dans le cortège

Etudiants et lycéens ont ensuite rejoint la manifestation des cheminots, qui protestent contre le projet de réforme de la SNCF. Ils dénonçaient de leur côté la loi Vidal qui réforme les modalités d'accès à l'université, mais mettent en avant l'union dans la lutte. 

"On est tous dans la merde, explique Anghjula, étudiante en première année de Lettres. Les cheminots sont là pour notre futur, nous on est là pour les aider parce que sans eux on ne seraient rien. On doit aussi montrer qu'on est contre toutes ces putains de réformes."

En chemin, les vitrines de plusieurs enseignes ont été taguées ou caillassées. 

A l'issue de la manifestation, plusieurs centaines de personnes ont poursuivi leur route pour se rendre devant la faculté de droit, mais l'accès leur a été barré par des CRS.