Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les maires ruraux inquiets du projet de réforme des finances publiques dans l'Indre

-
Par , France Bleu Berry

Les élus locaux sont nombreux à rejoindre les rangs des agents des impôts mobilisés contre la réorganisation des centres de finances publiques en France. Dans l'Indre, les maires s'inquiètent des fermetures annoncées de plusieurs guichets de proximité.

Les agents des impôts manifestent chaque vendredi à Issoudun pour protester contre le projet de réforme
Les agents des impôts manifestent chaque vendredi à Issoudun pour protester contre le projet de réforme © Radio France - Gaëlle Fontenit

Vicq-sur-Nahon, France

Déjà, il y a quelques jours, des écharpes tricolores s'étaient joints à la manifestation des agents des impôts d'Issoudun, inquiets de l'avenir du service public dans leur commune. Ce mardi, plusieurs élus ont décidé de rejoindre le cortège des fonctionnaires des finances publiques qui défilaient dans les rues de Châteauroux en marge de la manifestation lancée à l'appel de la CGT contre la réforme des retraites. 

Parmi eux, Jean-Charles Guillet, maire de Vicq-sur-Nahon dans l'Indre. Sa commune, située tout près de Valençay, n'abrite quasiment plus aucun service public : "Il ne nous reste que l'agence postale communale... et c'est tout. Alors si en plus on perd le centre des impôts  de Valençay... Aujourd'hui, les secrétaires de mairie peuvent les appeler jusqu'à deux ou trois fois par jour, pour avoir des conseils sur des problèmes comptables, pour poser leurs questions sur la faisabilité de marchés. Une petite commune comme la nôtre n'a pas un comptable à sa tête et ne peut pas prendre de décisions sans l'aval de son trésorier".

La direction des impôts lui aurait promis la présence ponctuelle d'un conseiller. Pas de quoi le rassurer : "Il n'y aura aucun suivi. Là, on se connaissait, c'était plus simple..."

3 heures de route pour déposer 15 euros

Autre difficulté qu'engendre la fermeture du centre de Valençay : l'employé municipal devra désormais se rendre au centre des impôts de la Châtre pour aller déposer l'argent de la régie communale. Soit 3 heures de trajet aller/retour. "Vous vous rendez compte ? Une demi journée de travail juste pour aller déposer parfois 15 euros ! Et on nous parle d'écologie, d'économie, d'empreinte carbone... "

Marie-Caroline Combes, de FO Finances publiques dénonce une aberration. "La direction nous explique qu'il est envisagé de permettre à certaines banques ou à la Poste de collecter les fonds puis de nous les transmettre. Mais d'une, ça veut dire multiplier les interlocuteurs et donc les risques d'erreurs. Et de deux, ce n'est pas gratuit. C'est donc un service public en moins..."

Une pétition circule dans l'Indre. Elle a réuni plusieurs centaines de signatures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu