Économie – Social

Les marins russes attendus lundi matin à Saint-Nazaire

Par Mikaël Roparz, France Bleu Loire Océan vendredi 27 juin 2014 à 12:00

Le BPC Vladivostok à Saint-Nazaire
Le BPC Vladivostok à Saint-Nazaire © MaxPPP

Quatre cents marins russes doivent arriver lundi matin aux chantiers STX de Saint-Nazaire pour être formés au maniement des Bâtiments de projection et de commandement (BPC) Mistral. Un contrat qui provoque des tensions depuis plusieurs mois en raison de la crise en Ukraine.

Les marins russes doivent accoster lundi matin vers 5h aux chantiers de l'Atlantique. Ils seront logés pendant quatre mois dans le navire de guerre le Smolny, un bateau-école de 138 mètres de long, venu de Kronstadt près de Saint-Pétersbourg. "Ces marins auront des permissions, nous pourrons les voir dans la ville de Saint-Nazaire ", a expliqué Laurent Castaing patron des chantiers STX à Saint-Nazaire. Jusqu'à l'automne, ils vont se familiariser avec ces navires de classe Mistral. Une cinquantaine d'officiers russes sont déjà présents depuis plusieurs semaines.

L'installation des marins russes à Saint-Nazaire "va être relativement discrète ". Il faut dire que depuis plusieurs mois, ce contrat avec la Russie fait des vagues en raison de la crise en Ukraine. La France avait un temps envisagé de suspendre, et non d'annuler, la vente de ces deux navires. Le ministère de la Défense a plusieurs fois affirmé qu'il n'y avait "pas de suspension du contrat en cours ". Le contrat des BPC pour les Russes représente tout de même cinq millions d'heures de travail pour les chantiers français, soit 1000 personnes durant quatre ans à Saint-Nazaire.

Le Smolny  - Aucun(e)
Le Smolny
Une manifestation pour protester contre ce contrat est prévue dimanche après-midi devant le Vladivostok. Il y avait déjà eu une manifestation de contestation début juin à Saint-Nazaire mais aussi à Londres, Kiev, Austin (Texas), Dublin ou encore Francfort, le tout dans le cadre d'une "Journée mondiale anti-Mistral".

Le contrat entre la France et la a été signé en 2011.Il prévoit la construction de deux bâtiments de type Mistral pour la Marine russe. Le premier bâtiments, le Vladivostok sera remis à la Russie à l'automne 2014, et le second, baptisé Sébastopol, à l'automne 2015.Une partie de la coque de ce second porte-hélicoptères arrivera de Saint-Pétersbourg en France dans les jours à venir.Il sera assemblé à Saint-Nazaire. 

Partager sur :